En train de lire
Les arnaques Airbnb les plus courantes et comment les éviter
Les Arnaques Airbnb les plus courantes et comment les éviter

Les arnaques Airbnb les plus courantes et comment les éviter

En utilisant une plateforme de location saisonnière comme Airbnb, les gens courent le risque d’être vulnérables aux arnaques et les locataires ne sont pas les seuls à devoir être prudents. Parfois, les hôtes peuvent aussi être escroqués par des invités potentiels.

Plusieurs propriétaires ont déjà vécu des incidents avec des invités malhonnêtes, peu importe la saison ou l’emplacement de leurs locations. Il est déjà arrivé que des hôtes tombent sur des réservations frauduleuses avec des informations mensongères. Cela peut conduire à des situations très problématiques tels que des vols, des dégâts dans l’hébergement ou pire encore…

Il existe plusieurs formes d’arnaques dont il faut être au courant en tant que propriétaire ou gestionnaire de locations saisonnières afin de les éviter. Découvrez quelles sont les arnaques Airbnb les plus courantes et comment ne pas tomber dans le panneau !

Vous ne voyez pas le formulaire pour accéder à notre simulateur de rentabilité Airbnb ? Cliquez-ici.

Les arnaques Airbnb les plus courantes

Afin de prévoir et d’éviter tous types d’arnaques Airbnb, il est important de connaître sur quoi (ou encore sur qui) vous pourriez tomber. Pour vous éclairer sur la manière dont vous pourriez vous faire arnaquer, voici quelques exemples des arnaques les plus courantes sur Airbnb de la part des voyageurs.

Les paiements hors plateforme

Ce type d’arnaque consiste à ce qu’un individu vous offre une somme d’argent ou un autre type de paiement en dehors de la plateforme de paiement Airbnb.

C’est une arnaque relativement courante. Des voyageurs demandent aux hôtes d’Airbnb de les payer d’une autre manière : par chèque, en bitcoin ou par une autre application de paiement tierce.

Arnaques Airbnb paiements frauduleux

Ne vous fiez pas à ce type de pratique. C’est presque toujours le prélude à quelque chose d’encore plus louche. N’acceptez que les paiements via la plateforme Airbnb.

La plateforme elle-même indique à ses utilisateurs, dans ses conseils de sécurité, de se méfier des paiements effectués en dehors de l’application.

Arnaque de type phishing (hameçonnage)

Vous recevez un e-mail ou un lien qui est fait pour ressembler aux communications officielles d’Airbnb ou d’un autre site de confiance. Ces messages visent à vous piéger pour que vous fournissiez des informations confidentielles (par exemple, mots de passe ou coordonnées bancaires) et peuvent contenir un virus ou un « malware », à savoir un logiciel malveillant qui accède à votre ordinateur pour recueillir des informations sensibles, notamment vos mots de passe.

Usurpation d’identité

L’usurpation d’identité c’est lorsqu ‘un invité mal intentionné utilise une identité fictive. Sur Airbnb, les voyageurs et les hôtes sont généralement obligés de soumettre une pièce d’identité avec photo avant de pouvoir réserver un logement (pour les voyageurs) ou publier une annonce (pour les hôtes). Par la suite, la plateforme procède à une vérification pour s’assurer de l’authenticité des informations fournies.

Arnaque Airbnb usurpation de l'identité

Cependant, il est possible que dans ce scénario, une personne ait réussi à se faire passer pour quelqu’un d’autre en utilisant une pièce d’identité frauduleuse, ce qui pourrait potentiellement conduire à des tentatives d’escroquerie sans être détectée, étant donné que la véritable identité de cet utilisateur reste inconnue.

Pour accroître la sécurité et la fiabilité, vous avez la possibilité de demander à Airbnb de vérifier le compte d’un utilisateur lorsque vous avez un doute. Vous pouvez  également envisager de procéder à votre propre vérification en demandant une copie de la pièce d’identité de votre invité. De plus, il est judicieux de prendre en considération les avis et commentaires précédents laissés par d’autres hôtes concernant ce voyageur, s’il en existe bien sûr.

Arnaque au surpaiement

Il peut s’agir d’un système bien ficelé. Un invité réserve votre appartement ou la votre maison depuis l’étranger et demande à payer par virement hors Airbnb, mais il paie plus que ce qui était convenu.

Premier redflag : la demande de paiement hors de la plateforme Airbnb ! 

Honnête, l’hôte rembourse la différence au voyageur car il pense que celui-ci s’est simplement trompé. Seulement, le délai de rétractation étant plus long pour les virements internationaux, le faux locataire annule son paiement initial avant que vous ne vous rendiez compte de quoique ce soit. Vous êtes donc perdant dans l’histoire et vous ne pourrez pas réclamer la somme remboursée à Airbnb car la transaction s’est faite en dehors de la plateforme sécurisée de paiement. Dès que vous avez un doute quant à une demande de transaction, contactez directement Airbnb. 

Comment détecter une arnaque sur Airbnb ?

Afin de protéger votre hébergement et d’éviter les mauvaises aventures, il est important de se préparer pour ne pas avoir à faire à des arnaqueurs.

Découvrez nos top 10 des signes d’alerte qui montrent que vos invités ne sont pas fiables.

1. Faites attention aux communications

Si votre interlocuteur présente des lacunes lors des communications, incluant des erreurs d’orthographe importantes ou des phrases qui n’ont pas de sens, cela pourrait indiquer qu’il pourrait que sa demande n’est pas claire. Bien que cela ne soit pas systématique, la manière dont une personne s’exprime peut parfois aider les propriétaires à reconnaître des personnes mal intentionnées, qui essayent de se faire passer pour quelqu’un d’autre.

Si l’individu en question éprouve des difficultés avec les éléments fondamentaux de la langue, tels que la grammaire, la prononciation et la ponctuation, ou s’il se répète fréquemment les mêmes phrases, il serait judicieux de prendre un moment pour réfléchir avant d’accepter sa demande. Demandez-vous si cette personne pourrait être en train de manigancer quelque chose avant d’accepter sa demande de réservation.

2. Analysez les emails

Toutes les communications Airbnb devraient se faire sur la plateforme. Cependant, il se peut que certains invités essaient de vous contacter directement par email. Cela peut être un comportement suspect.

Lorsque vous recevez un email un soit-disant invité intéressé, posez-vous les questions suivantes : L’e-mail provient-il d’un fournisseur d’e-mail dont vous n’avez jamais entendu parler ? L’adresse électronique correspond-elle au nom figurant dans votre boîte de réception ? Si les deux ne correspondent pas, il peut s’agir d’un email frauduleux.

Arnaque Airbnb via l'e-mail reçu par le voyageur

Si un voyageur vous écrit un email très long avec des explications confuses, cela peut indiquer qu’il s’agit d’une arnaque Airbnb par email.

3. Trop d’informations

Vos invités vous ont-ils donné beaucoup (trop) d’informations et leur récit vous paraît peu cohérent ? Cela peut être le signal d’alarme pour une future escroquerie. Ne croyez donc pas tout ce que vous lisez lorsque vos invités étalent leur vie privée.

4. L’identité de l’invité

Méfiez-vous des invités potentiels qui mettent un point d’honneur à indiquer leur profession pour une raison ou une autre. Si un invité en fait trop et met en avant des détails intimes de sa vie, il se peut qu’il essaie de créer une fausse identité et de dissimuler ses véritables intentions.

De plus, il est essentiel de prendre en compte les retours laissés par les précédents hôtes concernant ces invités.  Comme pour toutes les réservations en ligne d’appartement ou de maison de vacances, il est important de passer au crible les commentaires laissés pour vous assurer qu’il s’agit bien de personnes de confiance.

5. Les voyages organisés pour quelqu’un d’autre

Si le voyageur mentionne qu’il organise un voyage pour quelqu’un d’autre, tirez la sonnette d’alarme. Lorsqu’un invité ne souhaite pas réserver par lui-même, c’est qu’il y a souvent une raison derrière cela. Il est important de pouvoir vérifier l’identité des locataires mais aussi leur âge, en particulier pour les groupes de jeunes que de nombreux propriétaires veulent éviter.

De plus, dans de nombreux pays vous devez avoir un registre des voyageurs avec les informations personnelles de tous vos invités (nom, prénom, date de naissance et numéro de document d’identité).

Arnaque Airnbnb Fausses informations

6. Les arnaques de paiements Airbnb

Si les invités intéressés proposent de payer en dehors de Airbnb, par exemple par chèque certifié, chèque de banque, chèques vacances ANCV ou virement bancaire, ces paiements ne sont pas sécurisés et ne sont pas garantis par le système de paiement de Airbnb. En d’autres termes, il est préférable de ne pas accepter ces demandes car s’il y a un problème avec le paiement, vous ne serez pas protégé.

Aujourd’hui, Airbnb met tout en place pour que les invités qui vous demandent de payer en dehors de la plateforme soient bloqués. Cependant, certaines essaient par tous les moyens de passer à travers les mailles du filet. Ils peuvent vous demander de les contacter par téléphone et vont tout faire pour ne pas payer la commission Airbnb.

En outre, si les invités proposent de payer plus que le tarif indiqué, c’est un autre signe d’alerte. Dans le cas d’une arnaque classique au surpaiement, les invités envoient plus d’argent que prévu par chèque ou mandat, et il se peut que cet argent soit volé. Avant que vous ne puissiez vous en rendre compte, ces “invités” vous enverront des messages demandant que le trop-perçu leur soit remboursé.

Enfin, si un locataire vous fournit des informations de paiement non sollicitées lors de sa demande initiale, vous devez vous tenir à l’écart de cette escroquerie potentielle.

7. Informations de profil manquantes

Soyez très attentif aux informations que fournit votre invité potentiel sur son profil Airbnb. Si son profil n’est pas très renseigné et que beaucoup d’informations sont manquantes, soyez vigilant quant à sa demande.

Airbnb a mis en place une vérification des documents d’identité des voyageurs depuis plusieurs années afin de lutter contre les faux profils en ligne.

Si le voyageur n’a pas envoyé de questions ou n’a pas indiqué de numéro de téléphone sur son profil, ayez des doutes et faites confiance à votre instinct !

8. Détails incorrects dans la demande de renseignements

Le fait de recevoir une demande de renseignements de la part d’une personne qui qualifie votre appartement de “cabane” par exemple doit également vous mettre la puce à l’oreille. Si votre interlocuteur envoie un message où les informations concernant votre logement ne correspondent pas, il s’agit probablement d’un message envoyé à plusieurs propriétaires. Cet “invité” attend probablement qu’un hôte peu méfiant soit sa prochaine victime.

9. Des dates incorrectes

Si un invité potentiel vous demande des dates antérieures ou se montrent très flexibles quant à son séjour, il peut également s’agir d’une escroquerie. Vérifiez bien le motif du voyage de votre invité, et si vous avez un doute, posez-lui des questions quant à son séjour.

10. Le ressenti général

Souvent la première impression en dit long. En suivant votre instinct, vous pourrez probablement éviter de tomber dans le piège de ces invités mal intentionnés. Si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas ! Par exemple, vos invités souhaitent payer un supplément pour une semaine hors saison, hum hum, suspect !

Protégez-vous avec un logiciel de location saisonnière

Un logiciel de gestion de locations saisonnières présente plusieurs avantages pour prévenir et gérer les arnaques sur des plateformes comme Airbnb.

La vérification de l’identité et de l’activité du voyageur

Ces systèmes de gestion peuvent intégrer des fonctionnalités de vérification d’identité des voyageurs, telles que Chekin. Chekin utilise la vérification par pièce d’identité pour réduire les risques de recevoir des invités frauduleux. De plus, cet outil garde les informations des invités aussi longtemps que la loi l’exige.

La gestion centralisée des réservations permet aussi aux propriétaires de repérer aisément des comportements suspects, comme des réservations multiples avec des informations contradictoires.

Des paiements sécurisés

Ces plateformes de gestion offrent également des passerelles de paiement sécurisées, minimisant ainsi les risques liés aux transactions frauduleuses et aux réservations fictives. Elles conservent un historique des locataires précédents, facilitant l’identification des invités réguliers et la création d’une liste de clients de confiance.

Une communication en toute sécurité

La communication entre propriétaires et locataires se fait généralement via des canaux intégrés et une messagerie centralisée, assurant la confidentialité des données personnelles tout en facilitant les échanges nécessaires. 

De plus, ces systèmes peuvent automatiser l’envoi de contrats de location avant l’arrivée des invités, garantissant ainsi des termes clairs et légaux entre toutes les parties impliquées.

Une suivi en cas de litige

En cas de litige avec un locataire, les logiciels comme Lodgify fournissent une documentation complète des interactions et des réservations, ce qui peut être extrêmement utile pour résoudre les conflits de manière efficace.

Nous espérons que votre article vous aura ouvert les yeux sur certaines arnaques courantes présentes sur Airbnb. Pour assurer vos arrières, envoyez systématiquement un contrat de location saisonnière complet et clair à vos invités. Si vous n’avez pas encore de contrat, vous pouvez télécharger notre modèle gratuit au format PDF ! De plus, en utilisant un logiciel de location saisonnière, vous mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas vous faire arnaquer !


Vous ne voyez pas le formulaire pour accéder à notre simulateur de rentabilité Airbnb ? Cliquez-ici.

Si vous avez déjà fait face à des invités mal intentionnés sur Airbnb, faites nous part de votre expérience dans les commentaires et aidez notre communauté de propriétaires et gestionnaires de locations saisonnières.

What do you think about this article?

3.6/5 - (13 votes)
Afficher les commentaires (2)
  1. Bonjour, et merci pour cet article intéressant et enrichissant. Je vois tout de même un « hic » : Airbnb a mis en place la réservation instantanée, et, si un hôte n’accepte pas de l’utiliser ce sera pénalisant pour lui, le référencement de son annonce sera dégradé, donc annonce moins visible, donc potentiellement moins de réservations, et petit à petit rétrogradation dans la visibilité de l’annonce. Et ce n’est qu’un des critères « gérés » par l’algorithme de référencement de la plateforme . Cela pour dire que si un hôte privilégie les échanges avec ses visiteurs potentiels, ce qui lui permettra peut-être de déjouer « une arnaque ou une autre » sera « puni » par la plateforme. Merci de bien vouloir écrire quelques retours d’expériences à ce sujet. Cordialement, et beaucoup de locations pour tout le monde.

    1. Bonjour Vincent, merci pour votre commentaire. Nous allons nous pencher sur le sujet, nous avons justement prévu d’écrire un article sur l’algorithme d’Airbnb le mois prochain. Nous regarderons l’algorithme de référencement selon le type de réservations acceptées. Bien à vous, Clara de Lodgify

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ready to take more direct bookings?

No set up fees, no credit card details, no obligation. Try Lodgify free for 7 days.