Advertisement

Comprendre les cinq erreurs les plus souvent commises par les propriétaires et gérants sur Airbnb peut vous aider à améliorer vos annonces. Connaître les erreurs à éviter vous permettra d’augmenter vos chances de recevoir plus de réservations !

Découvrez les erreurs les plus fréquemment commises sur Airbnb :

1. Fournir des informations imprécises ou inexactes

Expliquez clairement à quoi ressemble votre logement pour éviter de recevoir des commentaires négatifs : il est important que vos hôtes sachent à quoi s’attendre. Listez toutes les pièces (n’oubliez pas de donner des informations supplémentaires sur chaque pièce, comme la taille des lits), les équipements et services inclus ainsi que les avantages qu’offre votre logement. N’hésitez pas à fixer des limites : soyez clair et expliquez simplement si vos hôtes peuvent inviter d’autres personnes ou non, et s’il y a des endroits auxquels ils n’ont pas accès.

2. Utiliser de mauvaises photos

Selon la National Retail Federation (la fédération américaine du commerce de détail), 67% des clients affirment que la qualités des photos joue un rôle très important lorsqu’il s’agit de choisir et de réserver une location saisonnière. Assurez-vous de montrer votre logement sous tous les angles pour que vos hôtes sachent à quoi s’attendre.

Les conseils à suivre pour prendre de bonnes photos :

  • Prenez des photos en haute définition : Vos photos doivent faire au moins 1024 x 683 px. Si vous n’êtes pas sûr de la taille, choisissez la plus grande taille depuis les paramètres de votre appareil photo.
  • Ajoutez des photos du quartier et des activités locales : Si votre annonce met l’accent sur l’emplacement de votre logement, vos hôtes potentiels vont vouloir savoir ce qu’ils peuvent faire dans les environs. Ajoutez des photos d’une vue spectaculaire, de la plage, d’un parc d’attraction ou des lieux les plus touristiques.
  • Mettez votre maison en ordre : Voulez-vous vraiment que vos hôtes potentiels voient une poubelle qui déborde sur vos photos ? Montrez à vos hôtes qu’ils trouveront votre logement propre et bien rangé à leur arrivée !
  • Soignez l’éclairage : Allumez la lumière ou ouvrez les volets pour vous assurer que votre logement soit aussi lumineux que possible !
  • Rédigez des légendes qui font envie : Oubliez les légendes factuelles, rédigez plutôt une phrase qui donne un avant-goût de l’expérience dont vos hôtes vont pouvoir bénéficier dans votre location saisonnière. Pour légender une photo de votre balcon, vous pouvez par exemple écrire : “Détendez-vous et savourez un verre de vin sur le balcon après une longue journée de visites touristiques.” Ça donne envie, non ?

3. Ne pas avoir de stratégie de tarification en place

Votre stratégie de tarification doit prendre en compte la demande pour votre annonce tout au long de l’année.

Vous pouvez augmenter vos prix en fonction de plusieurs critères :

  • Concurrence : La première chose à faire est d’étudier la concurrence : commencez par chercher les propriétés les mieux notées et les plus similaires à la vôtre dans la région. Analysez leurs tarifs et leurs disponibilités et créez un tableau comparatif qui vous permettra d’estimer le revenu annuel maximum que vous pouvez générer grâce à votre annonce.
  • Événements spéciaux : Festivals, marathons, conférences… Les événements de ce type peuvent vous permettre d’attirer plus d’hôtes, et vous pouvez facturer jusqu’à 5 fois votre tarif journalier moyen. Assurez-vous d’être au courant des événements organisés dans la région dès le début de l’année, et ajustez vos tarifs en conséquence. Vous pouvez également augmenter vos tarifs durant la semaine précédent un événement important : ceux qui s’y prennent à la dernière minute sont souvent ceux qui ont le plus d’argent à dépenser !
  • Jours de semaine / week-end : Les hôtels le savent bien : les hôtes voyagent plutôt pendant les week-ends, et vos prix doivent donc être légèrement plus élevés pour refléter cette demande.
  • Saisonnalité : Ajustez vos tarifs en fonction de la haute et de la basse saison dans votre région pour maximiser vos recettes tout au long de l’année.

4. Ne pas tirer parti des commentaires des hôtes

Airbnb repose sur la confiance, et les commentaires des hôtes sont le meilleur moyen d’inspirer de la confiance. Une fois que votre annonce aura reçu plusieurs commentaires, vous commencerez à recevoir plus de réservations. Mais si vous voulez vraiment maximiser vos recettes, laissez des commentaires sur vos hôtes et prouvez ainsi aux futurs hôtes que vous êtes une personne impliquée, active et bienveillante.

Vous pouvez également tourner ces commentaires à votre avantage en incluant une petite phrase sur votre logement. Par exemple : “Laurence et ses filles sont des hôtes très agréables, elles peuvent revenir quand elles le souhaitent dans mon mas provençal de Draguignan, dans le Var”. Quand Laurence voudra réserver un autre logement via Airbnb, le propriétaire regardera ses commentaires et, s’il voit que vous possédez une maison à Draguignan, il pourrait décider de sauvegarder votre logement pour plus tard, vous permettant d’améliorer votre position dans les résultats de recherche.

5. Compter uniquement sur Airbnb

Enfin, la plus grosse erreur que commettent la plupart des hôtes sur Airbnb est de se reposer entièrement sur un site d’annonces. Les frais facturés par Airbnb peuvent être assez conséquents sur la durée : 3% de frais de service (+ TVA) pour les propriétaires à chaque fois qu’une réservation est effectuée, et entre 6 et 12% de frais de service (+ TVA) pour les voyageurs. Et les prix risquent d’augmenter au fil des ans.

Les propriétaires de locations saisonnières peuvent se passer de ces intermédiaires et réduire leur dépendance à Airbnb et aux autres sites d’annonces les plus connus comme HomeAway ou VRBO tout en gagnant en indépendance et en se diversifiant. Il suffit d’adopter le bon état d’esprit, d’assimiler les bonnes connaissances et de connaître les bons outils pour prendre le contrôle, générer ses propres réservations et augmenter son chiffre d’affaires !

Mais comment s’y prendre ? Commencez par créer votre propre site de location saisonnière. Avec Lodgify, créez votre propre site sans aucune connaissance technique : c’est aussi facile que de créer une annonce sur Airbnb ! Choisissez parmi plus de 30 templates modernes et attractifs, et personnalisez chaque élément en fonction de vos goûts.

Essayez Lodgify gratuitement pendant 14 jours et découvrez comment booster votre revenu locatif !

Quelle est ton opinion sur cet article?

Les 5 Erreurs les Plus Fréquemment Commises par les Hôtes Airbnb
4.4 (88.57%) 14 votes
Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PRÊT À RECEVOIR PLUS DE RÉSERVATIONS DIRECTES ?

Aucuns frais de mise en service, aucunes données bancaires requises, aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 14 jours.