En train de lire :
15 histoires d’horreur d’Airbnb que vous ne croirez pas
Airbnb mauvaise experience

15 histoires d’horreur d’Airbnb que vous ne croirez pas

Bien que nous n’ayons pas l’intention de vous effrayer, nous avons parcouru Internet pour recueillir les histoires d’horreur Airbnb les plus désastreuses de ces dernières années.

Nous espérons que vous pousserez un soupir de soulagement en lisant ces récits, sachant qu’il est très peu probable que cela vous arrive. Et n’oubliez pas : si vous voulez réduire les risques au minimum, l’établissement préalable d’un règlement intérieur peut vous éviter bien des maux de tête par la suite. Vous pouvez télécharger notre modèle gratuit du règlement d’intérieur Airbnb dans le formulaire ci-dessus ou à la fin de l’article.

Découvrez avec nous les pires histoires sur Airbnb que nous avons trouvées…


Les Histoires d’Horreur d’Airbnb

Même si nous n’essayons pas de vous faire peur, nous avons collecté sur Internet certaines expériences particulièrement mauvaises d’utilisateurs d’Airbnb qui ont eu lieu au cours de ces dernières années.

Rassurez-vous toutefois, il est très peu probable que cela vous arrive !

1. L’appartement transformé en maison de prostitution

Colin s’est rapidement rendu compte qu’un de ses clients Airbnb qui voulaient absolument payer en espèces (plutôt qu’en utilisant le système de paiement en ligne sécurisé du site) aurait dû être banni dès le début. C’est en effet en faisant une recherche rapide sur Google des noms des clients que Colin a découvert qu’il s’agissait en réalité d’escorts de luxe qui avaient utilisé le logement avec leurs clients.

 

À son arrivée sur les lieux, le propriétaire a trouvé des bouteilles de Prosecco vides, mais aussi des préservatifs usagés et des emballages qui dépassaient de la poubelle. Il suspecte que les escorts se soient fait plus de 5 000£ pendant leur séjour dans sa location à 85£/nuit.

2. Le désastre prévisible du nouvel an

Quand Rikki Campbell a réservé l’appartement londonien de Christina McQuillian’s pour la période du Nouvel An, la propriétaire n’a pas hésité une seconde avant d’accepter. Quelques heures et des dommages équivalent à plusieurs milliers de livres britanniques plus tard, des voisins ont appelé McQuillian pour la prévenir qu’une fête endiablée était en train de se dérouler chez elle. En plus de laisser une forte odeur de cannabis dans tout l’appartement, les fêtards ont également réussi à casser le plancher et à arracher une télévision d’un mur.

3. L’appartement Airbnb devenu repaire de drogués

À Sydney, Holly a loué son appartement pendant 10 jours, espérant que le loyer l’aiderait à rembourser ses crédits. Après le départ des clients, Holly est allée dans son appartement pour vérifier que tout allait bien et pour faire un peu de ménage – c’est alors qu’elle s’est rendue compte que les hôtes avaient menti au sujet de leurs intentions.

En plus de trouver tout un éventail de médicaments, de drogues et autres substances non identifiées éparpillées dans tout l’appartement, Holly a retrouvé son logement complètement saccagé, des objets précieux avaient été volés, des tapis coûteux utilisés comme cendriers et les seules serviettes qui avaient été épargnées par les tâches de sang étaient trempées… Au total, les hôtes ont causé plus de 10 000$ de dommages. Aïe ça fait mal !

4. La mauvaise expérience Airbnb

Airbnb a récemment introduit le concept des expériences musicales – avec l’idée de rassembler des gens pour des concerts intimes et exclusifs. Mais l’entreprise n’avait pas forcément prévu que des touristes en profiteraient pour organiser des “rave parties” dans les appartements loués.

Les hôtes en question étaient venus avec leur propre système de son professionnel et une machine pour vendre des tickets, rassemblant environ 200 personnes dans un appartement d’une chambre pour faire la fête jusqu’à 6 heures du matin. Pendant ce temps, le propriétaire de l’appartement était au Vietnam et ne pouvait rien faire pour régler la situation…

5. Les invités d’Airbnb qui ont refusé de quitter l’appartement

Cory Tshcogl a loué son appartement de vacances à Palm Springs à deux frères pour six semaines. Le processus de réservation s’est déroulé sans problème et tout semblait normal. Cependant, ils ont refusé de quitter l’appartement. Ils ont invoqué les droits des locataires de Californie, qui rendent difficile l’expulsion des invités/locataires après 30 jours sans avoir à payer de frais de relogement. Heureusement, les frères Pashanin sont partis tranquillement dans la nuit après deux mois sans aucun dommage grâce à une tempête de publicité et l’aide d’un couple d’avocats. (Airbnb a proposé de prendre en charge les frais de justice).

6. Recevoir une mauvaise critique d’un invité qui n’a jamais séjourné dans la location de vacances

Une femme avec des avis 5 étoiles sur Airbnb a réservé une location de vacances pour le week-end du MotoGP. Le propriétaire avait activé la réservation instantanée sur son compte, elle a donc été automatiquement acceptée. Le problème est qu’elle n’est jamais restée dans sa propriété. Son fiancé et ses amis ont saccagé sa maison et laissé des sacs d’ordures et de la nourriture partout. Ils ont même volé des bouteilles d’alcool qui étaient cachées dans la maison.

La femme qui a réservé ne s’est jamais plainte pendant que son fiancé et ses amis saccageaient la maison, mais après leur départ, elle a laissé une critique désagréable sur elle et sa location.

7. Le lieu de tournage du film “Very Bad Trip”


Souhaitant se faire un peu d’argent pendant la Ryder Cup, Heather Harnell a décidé de louer son appartement sur Airbnb. Vous voulez savoir comment s’est passé sa première location ? Le film “Very Bad Trip” n’est rien en comparaison de ce qu’elle a trouvé dans son appartement. En plus d’avoir accueilli environ 60 personnes dans l’appartement, les clients ont en effet laissé des brûlures de cigarettes dans les chambres et le salon, des déchets partout, volé la télévision et cassé à peu près tout le reste… Coût total des dommages ? Rien de moins que 14 000$ !

8. L’odeur de la mort

Les propriétaires qui ont loué leur chalet à 5 jeunes adultes ont retrouvé une odeur de mort écœurante. La seule chose qu’ils ont trouvé pour expliquer cette odeur particulière était 6 cerfs morts sous la maison.

9. Les propriétaires qui auraient préféré que leur maison ait brûlé 

On le comprend assez vite en lisant ces histoires, ceux qui utilisent Airbnb pour organiser des fêtes le font pour une bonne raison – ils ne veulent pas détériorer leur propre maison. C’est malheureusement ce qui est arrivé au logement de Star et Mark King à Calgary loué sur Airbnb.

La police a même dit qu’elle n’avait jamais vu de maison saccagée d’une telle façon et les propriétaires eux-mêmes en étaient à regretter que leur logement n’ait pas été complètement brûlé plutôt que de devoir faire face à un tel désastre – de la nourriture et de l’urine partout, les meubles complètement détruits, y compris les canapés et tables qui ne pouvaient même pas être réparés. La police a conclu à une “orgie induite par la drogue” et les dommages ont été estimés à entre 50 000 et 75 000$.

10. La maison qui a vraiment brûlé

Si la plupart de ces témoignages ont été partagés par les propriétaires eux-mêmes, une autre histoire aussi terrifiante liée à Airbnb a été racontée par un ancien employé d’Airbnb sur reddit.

“Je travaillais au service client d’Airbnb. Une nuit, vers 4h du matin, j’ai reçu un appel d’un hôte qui affirmait que le logement qu’il avait loué était en train de brûler. Une vingtaine de minutes plus tard, j’ai reçu un appel d’un propriétaire disant que ses hôtes avaient fait brûler son appartement. Ce n’était pas vraiment à moi de déterminer qui avait fait quoi mais une chose était certaine, cet appartement avait pris feu.”

(Note à l’attention des utilisateurs : le service client d’Airbnb ne travaille pas directement avec les pompiers. Veuillez appeler les services d’urgence en premier si le logement dans lequel vous vous trouvez commence à prendre feu.)

11. Un invité passe par la fenêtre après un incident de double réservation

Parfois, les visiteurs prennent les choses en main lorsqu’ils ne sont pas satisfaits d’une situation. Nous voulons que nos hôtes se sentent comme chez eux, mais seulement jusqu’à un certain point. Escalader une fenêtre pour entrer dans la propriété ? Eh bien, oui, cela dépasse probablement les bornes.

Busted window Airbnb

C’est ce qui est arrivé à un hôte qui avait accidentellement réservé deux fois sa propriété. Lorsque la porte a été fermée à clé, malgré la réservation, l’invité a grimpé par la fenêtre pour entrer dans la maison et a trouvé un autre invité qui profitait déjà de son séjour.

Oh, les joies de ne pas avoir de gestionnaire de chaîne, hein ? Vous pouvez éviter des cauchemars comme celui-ci en utilisant un chanel manager et ne plus jamais avoir d’effraction due à une double réservation !

12. Le Airbnb qui n’est pas un Airbnb

Être un hôte Airbnb et posséder une location de vacances peut être gratifiant, malgré les horreurs occasionnelles. Rencontrer et partager des histoires avec des gens du monde entier fait que le travail en vaut la peine, mais que faire si vous n’avez jamais signé pour être un hôte Airbnb ? Ou pire encore, votre maison n’est même pas à louer !

Horror stories Airbnb

C’est exactement ce qui est arrivé à un hôte… qui n’est pas vraiment un hôte. Un propriétaire a remarqué que sa maison était sur Airbnb… mais il ne s’était jamais inscrit et n’avait jamais accueilli personne, même une seule fois ! Il s’agissait d’un propriétaire ordinaire, au fil de l’eau, qui a vu sa résidence principale inscrite sur Airbnb par quelqu’un d’autre. Imaginez rentrer chez vous et trouver des invités qui vous attendent avec des valises pour un Airbnb dont vous n’avez jamais eu connaissance ? Un vrai cauchemar !

13. Entrée forcée, situation malaisante

Après un voyage long et épuisant, tout ce que vous voulez, c’est un check-in en douceur, sans aucune attente. Cela nous arrive à tous de temps en temps : vous êtes criblé de bagages, épuisé, et vous devez attendre pour entrer dans votre Airbnb. Pour certains, c’est ennuyeux, pour d’autres, c’est insupportable.

Lors d’une journée particulièrement épouvantable et pluvieuse à Washington, un invité est arrivé à la propriété pour constater que la clé était manquante. Après quelques allers-retours avec le propriétaire pour trouver une solution, l’invité a insisté sur le fait qu’il trouverait un moyen d’entrer dans la propriété et a raccroché ; ce n’est pas exactement ce qu’un propriétaire de location de vacances veut entendre.

Airbnb nightmare stories

L’hôte a décidé de jeter une pierre directement à travers la vitre de la porte arrière pour entrer dans la propriété. Après être entré et, peut-être, avoir réfléchi à sa décision de défoncer la porte, il a proposé de payer le remplacement et est allé la recouvrir de plastique isolant le lendemain jusqu’à l’arrivée de la nouvelle vitre. Une histoire d’horreur qui se termine bien !

Les hôtes peuvent trouver des moyens astucieux (mais coûteux) d’entrer dans une propriété lorsque les clés ne sont pas facilement accessibles. Les clés traditionnelles sont en voie de disparition et l’entrée automatisée est la dernière tendance (pour des raisons comme celle-ci !) Heureusement, Lodgify s’intègre à une technologie comme Chekin qui vous permet d’automatiser vos enregistrements et de transmettre une  » clé virtuelle  » aux invités pour qu’ils puissent entrer depuis leurs appareils mobiles. Fini les clés perdues ou les fenêtres cassées.

14. Le patron paranoïaque

Du point de vue de l’hôte, vous autorisez de nombreux étrangers à entrer chez vous et à dormir dans votre propriété sans vraiment en savoir beaucoup sur eux. Il existe un niveau de confiance présumé, voire de suspicion, mais qu’en est-il des hôtes ?

Airbnb horror stories reddit

Un invité, en particulier, était extrêmement paranoïaque parce que son Airbnb avait des caméras cachées dans tout le logement. Bien que les hôtes soient des résidents, ses craintes n’ont pas pu être apaisées. Selon l’utilisateur de Reddit HTwatter :

« Elle a démonté les luminaires, les cadres, les armoires à pharmacie, les télécommandes, etc. Edit : Ils étaient des hôtes en résidence qui louaient la partie principale de leur maison. Elle a également dépoté les plantes, enlevé les détecteurs de fumée, caché tous les aimants du réfrigérateur et détruit son téléphone portable. »

15. La scène de crime du beurre de cacahuète

Il n’est pas rare que les invités oublient des choses. Qu’il s’agisse des restes d’un restaurant, de chaussettes égarées ou de crème solaire, les voyageurs oublient souvent leurs affaires, causant tout au plus un léger désagrément aux hôtes.

Un hôte a constaté qu’un invité avait poussé la chose à l’extrême. Il était clair que l’invité était un fanatique du beurre de cacahuète et de la confiture, comme l’illustrent les « cadeaux » qu’il laissait derrière lui.

Airbnb guest personal food

« Je rentre à la maison, j’ouvre la porte et, au moment de la refermer, je me rends compte que c’est un peu collant. Je n’y pense pas vraiment à ce moment-là. Je me dirige vers l’évier pour me laver les mains et en saisissant la poignée, je réalise qu’elle est couverte de beurre de cacahuète. Je me retourne pour chercher d’autres indices et je trouve deux pots : beurre de cacahuète, confiture, chacun couvert de son contenu respectif. Oui, il y a du beurre de cacahuète partout sur le sol. » 

Et plus tard, « environ un jour après son départ, j’ai pris une bouteille de vodka dans notre petit coin bar. Collante. Je regarde le bouchon de la bouteille. Du beurre de cacahuètes. Je regarde les autres bouteilles, je soulève la bouteille de cognac presque vide et je regarde le col de la bouteille. Du beurre de cacahuètes. À ce moment-là, j’ai presque ri aux éclats parce que j’avais l’impression d’être dans un dessin animé Scooby-Doo en train de rassembler des indices pour trouver le coupable.« 

Vous parlez d’une situation délicate !


Propriétaires, ne laissez pas ces quelques histoires d’horreur Airbnb vous dissuader de louer votre maison de vacances, seul un très faible pourcentage de ces hôtes a eu la malchance de vivre une mauvaise expérience de ce type. Après tout, 2,9 millions d’hôtes ne peuvent pas tous se tromper au sujet de la plateforme !

Nous vous souhaitons de vivre de belles expériences de location et si vous avez des histoires (bonnes ou mauvaises) à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !


Prêt à accepter plus de réservations directes ?

Sans frais de configuration ni de carte de crédit requise. Aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.