En train de lire :
Que signifie la nouvelle politique d’Airbnb relative aux fêtes ?
Règlement fête en location saisonnière

Que signifie la nouvelle politique d’Airbnb relative aux fêtes ?

Avec la crise du COVID-19 et les restrictions qui ont été imposées un peu partout et surtout sur le secteur touristique, les voyageurs du monde entier et majoritairement les jeunes se sont tournés vers les locations Airbnb afin d’y organiser des fêtes, des soirées et autre événement en grand nombre. 

Mais face au bout soudain de réservation sur son site et face aux dérives qui sont rapidement apparues, Airbnb a annoncé en 2020 l’interdiction de fêtes au sein des logements référencés, en plus d’avoir fixé une capacité d’accueil maximum de 16 personnes. 

Et récemment, le 28 juin 2022, la plateforme a annoncé bannir les fêtes sur l’ensemble de ses réservations : « La suspension temporaire a fait ses preuves, et désormais nous intégrons officiellement cette interdiction dans notre règlement ». Dans un tel contexte, force est de constater qu’il existe pourtant bel et bien une réelle demande pour ce type d’événements. 

Alors, comment réussir alors à capter cette clientèle tout en évitant le moindre débordement ? Laissez-nous tout vous expliquer sur cette politique d’Airbnb.


Pourquoi Airbnb applique de nouvelles règles pour les fêtes ?

Avant la crise sanitaire, Airbnb laissait la décision d’organiser des fêtes à ses hôtes. Puis, en 2019, l’entreprise a donc appliqué des restrictions afin non seulement de limiter la propagation du virus et de protéger les hôtes, mais aussi pour aussi améliorer la tranquillité des personnes habitant près de location saisonnière. Depuis lors, les rapports sur les fêtes ont chuté de 44% d’une année sur l’autre, a déclaré Airbnb. Parce qu’en effet, avec la fermeture des bars et des clubs, le nombre de fêtes organisé en Airbnb a explosé.

Avec cette nouvelle politique, en 2021, environ 6 600 personnes ont été suspendues d’Airbnb pour avoir enfreint l’interdiction temporaire. La société a aussi annoncé avoir constaté une baisse de 44 % d’une année sur l’autre du nombre de fêtes signalé depuis la mise en œuvre de la politique. 

Ainsi, les bienfaits de cette dernière sur les hôtes et le secteur en particulier a provoqué une vraie réflexion de l’entreprise sur l’intérêt de lever ces restrictions. « Au fil du temps, l’interdiction des fêtes est devenue bien plus qu’une mesure de santé publique », a-t-elle déclaré. « Cela s’est transformé en une politique communautaire fondamentale pour soutenir nos hôtes et leurs voisins. »

Les restrictions se sont donc transformées en interdiction pure et dure, afin de respecter davantage les valeurs de l’entreprise et éviter aux hôtes de continuer à encaisser les désagréments pouvant être provoqués par les fêtes.

En quoi consiste ces nouvelles règles ?

Le principe derrière cette politique créé par Airbnb est donc de fournir des consignes claires afin de réglementer l’organisation de fêtes au sein des locations saisonnières affiliées. Cette politique interdit donc toujours les rassemblements de plus de 16 personnes, mais aussi et surtout toute fête et tout événement pouvant occasionner des nuisances sonores.

En effet, les “grands rassemblements », donc de 16 personnes ou plus, qu’il s’agisse de voyageurs qui passent la nuit ou de visiteurs, ne sont pas autorisés, même si l’hôte a donné son accord. De manière générale, toutes les fêtes et tous les événements perturbateurs sont interdits, quel que soit le nombre de participants. 

Et si une fête est signalée, Airbnb se réserve le droit d’intervenir en prenant des mesures pour favoriser des séjours sûrs et responsables pour les propriétaires. 

Quelles sanctions pour ceux qui ne respectent pas ces règles ?

Dans le cadre de ces mesures interdisant l’organisation de fêtes, Airbnb peut donc bloquer certaines réservations jugées susceptibles d’entraîner des fêtes non autorisées et ce pour une durée maximale de 30 jours. En plus de cela, Airbnb demandera à l’hôte de mettre à jour son annonce afin d’y inclure une règle explicite indiquant que les fêtes et événements ne sont pas autorisés.

Fêtes en Airbnb

Aussi, les voyageurs signalés pour avoir organisé une fête occasionnant des nuisances ou pour avoir enfreint les règles d’Airbnb peuvent évidemment voir leur compte suspendu ou carrément être exclus de la plate-forme Airbnb. Mais les sanctions valent aussi pour les propriétaires, du moins ceux qui ne respectent pas la politique peuvent aussi avoir leur compte et annonces supprimés. 

D’un autre côté, Airbnb s’engage à soutenir ses hôtes avec une protection contre les dommages matériels via son assurance nommée AirCover.

Il s’agit également de nombreuse autres démarches, comme la prévention des réservations anti-fêtes, des mesures spéciales anti-fêtes pendant les vacances, d’une ligne de sécurité 24 heures sur 24 , d’une ligne de soutien de quartier  et d’un partenariat avec Abritel pour partager des informations sur les récidivistes.

Comment s’assurer que vos hôtes respectent les restrictions?

Les plaintes déposées auprès de la police ou directement auprès de Airbnb peuvent entraîner la fermeture pure et simple de votre location saisonnière  et vous donner une mauvaise réputation au sein du secteur de la location saisonnière. 

Et en même temps, vous voulez que vos locataires s’amusent. Mais où est la limite entre s’amuser et déranger ? Comment vous assurez que vos locataires respectent les heures de tranquillité et les voisins ? Suivez nos conseils pour avoir l’esprit plus serein.

Signalez-le sur vos annonces

Conformément à cette politique, les hôtes ne peuvent donc pas faire la promotion de leur logement comme étant une location ouverte aux  fêtes ou d’événements susceptibles de créer des nuisances pour le voisinage. 

Airbnb

Ainsi, il faudra préciser sur l’annonce de vos locations Airbnb que les fêtes ne sont pas autorisées dans le cadre de la politique d’Airbnb, qu’il ne peut y avoir de visiteurs supplémentaires et que vous avez même pris vos précautions pour qu’aucune fête trop bruyante n’ait lieu : vous préviendrez vos voisins de leur venues, avez installé un détecteur sonore, ou prévoyez même d’augmenter la caution selon le nombre de visiteurs… Vous pouvez dès l’annonce décourager les amateurs de fêtes afin de protéger votre location. Mais attention ! Toujours dans le respect de la vie privée et sans pour autant forcer vos voyageurs à vivre un séjour trop calme. Ne soyez pas trop exigeant, sinon vous allez décourager tous vos voyageurs potentiels !  

Contactez vos futur locataires 

Pour être sûr d’accepter la réservation de voyageurs qui vous correspondent et être sûr qu’ils respecteront vos règles et celle d’Airbnb, il peut-être judicieux de faire connaissances et de discuter avec eux au téléphone. Cela vous permettra de vous faire une idée de leur personnalité et de leur poser des questions pour savoir quel genre d’invité ils sont. En effet, pour comprendre leur intention durant leur séjour, vous pourrez par exemple leur demander :

  • Pourquoi viennent-ils ici ?
  • Que comptent-ils faire durant leur séjour
  • Combien de personnes seront présentes ?
  • Prévoient-ils de recevoir d’autres personnes au cours du séjour ?
  • Si un invité réserve pour une seule nuit, demandez-lui pourquoi ?

Vous pouvez également leur rappeler que vous n’autorisez pas les fêtes dans votre location saisonnière. Il se peut qu’ils ne soient en effet pas très honnêtes avec vous, mais avec le temps, vous apprendrez à remarquer les signes suspects.

Contacter ses locataires Airbnb

Munissez-vous d’un règlement intérieur 

En appliquant un règlement intérieur, qui contient aussi bien vos règles que celle de Airbnb, vous vous assurez que vos hôtes seront conscients de ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire au sein de votre location saisonnière Airbnb. Vous pouvez décider quelles restrictions s’appliquent à votre hébergement et vos hôtes n’auront pas d’autres choix que de les respecter. 

Vous pourrez transmettre de votre règlement lorsqu’un de vos visiteurs envoie une demande de renseignements, ou via un livret d’accueil bien mis en évidence dans votre Airbnb. Pour des invités plutôt jeunes (18-25), un livret d’accueil numérique peut-être encore plus adéquat.

Dans votre règlement intérieur, vous pouvez donc ajouter des règles en liens avec la politique de Airbnb concernant les fêtes, comme une obligation d’une baisse du volume sonore à compter d’une certain heure, un interdiction d’ajouter des personne, ou tout bonnement l’interdiction de fêtes en signalant que vous avez des moyens de vérifier. 

Attention : Appliquez des règles, c’est rassurant, mais en ajouter trop ou de trop restrictive sera contre-productif pour vous ! Toujours sans rester anxiogènes, gardez à l’esprit que vos hôtes sont là pour se détendre et que toutes ces mesures ne sont là que pour protéger votre Airbnb, pas pour empêcher vos hôtes de parler un peu trop fort !

Surveillez votre location, physiquement ou non

Pour vous assurez que vos hôtes respectent bel et bien vos règles et celles d’Airbnb, vous pouvez miser sur certains professionnels et personnes afin de surveiller votre location saisonnière en votre absence. En effet, si vous gérez votre location saisonnière à distance et que vous ne vivez pas dans la région, il peut être judicieux d’avoir quelqu’un ou quelque chose pour garder un œil sur votre propriété et locataires en cas de problème.

Interdiction fête en Airbnb

Pour commencer, vous pouvez miser sur les services d’une conciergerie qui, en plus de gérer votre propriété à votre place, pourra vérifier que vos locataires ne dépassent pas vos critères en termes de nombre et qu’ils ne font pas de fêtes en votre absence. Une bonne conciergerie s’assurera également dès le début que vous n’accueille que les meilleurs clients pour votre location saisonnière

Dans la même idée, vous pouvez également faire appel à un gardien, qui en plus d’effectuer certain service comme l’arrivée et départ des locataires, pourra également surveiller votre location Airbnb dans la mesure où ce dernier ne devrait jamais être très loin. 

Sinon, pour une solution gratuite, orientez vous tout simplement vers une personne de confiance : famille, ami, voisin… approcher quelqu’un qui peut surveiller votre Airbnb le temps des séjour afin d’avoir la conscience tranquille sans avoir à payer qui  que ce soit (à moins que votre voisin soit un peux vénal)

Si la solution “humaine” ne vous est pas accessible, vous pouvez sinon investir dans un détecteur de bruit. Ce petit gadget surveille les niveaux de bruit au sein de la propriété: Si le bruit ambiant dépasse une limite prédéfinie, vous recevrez une notification par SMS, ce qui vous permettra de prendre le contrôle de la situation et d’enrayer les problèmes avant qu’ils ne deviennent trop gênant pour le voisinage voir trop dégradant pour votre location saisonnière Airbnb. 

Surveiller sa location Airbnb

Contrairement à une caméra, le capteur n’écoute ni ne surveille vos locataires – il se contente de contrôler le niveau de bruit. Vos locataires peuvent donc profiter de leur intimité, et vous pouvez vous détendre, sachant que vous serez alerté en cas de problème !

Appliquez une caution

Enfin, pour couronner le tout et être sûr qu’aucune dégradation ne sera commises, vous pouvez appliquer une caution – pas trop élevée pour ne pas dissuader les intéressés. Cela dit, vous pouvez toujours appliquer une caution proportionnelle au nombre d’invités : plus le nombre de locataires est élevé, plus la caution le sera ! Mais veillez à faire les bons calculs et à ne pas en rajouter trop par hôtes supplémentaires.

Pour conclure sur la politique d’Airbnb relative aux fêtes

Le renforcement des règles d’Airbnb relatives aux fêtes et événements au sein de ses location saisonnière affiliées représente donc une source de sérénité supplémentaire pour les propriétaires ayant des hébergement sur la plateforme, au léger détriments des voyageurs. Cette politique n’a pas pour vocation d’empêcher ces derniers à s’amuser, mais limitent effectivement les désarmements matériels et sonores que ce soit pour vous ou vos voisins.

Il faut cependant bien doser vos restrictions, sinon votre location attirera moins de jeunes, ce qui serait dommage dans la mesure où c’est l’une des catégories de voyageurs les plus friandes de séjour en location saisonnière !


Prêt à accepter plus de réservations directes ?

Sans frais de configuration ni de carte de crédit requise. Aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.