Advertisement

Vous songez à vous lancer dans l’industrie de la location saisonnière avec une propriété que vous possédez déjà ? Prenez note que les coûts initiaux pourraient s’additionner rapidement due aux rénovations, réaménagement et redécoration.

En effet, s’investir dans cette industrie est un coût et il faut savoir comment anticiper les erreurs courantes. Vous devrez inclure les dépenses de la communauté, les licences dont vous avez besoin pour démarrer cette entreprise, les campagnes marketing payantes et plus encore. Cependant, l’achat d’une propriété et sa transformation en location de vacances est une histoire complètement différent. En plus des coûts susmentionnés, vous devrez rentabiliser votre investissement et prendre les bonnes décisions pour l’avenir de votre entreprise.


Bien sûr, il y a des risques à investir dans une activité locative avec des coûts aussi importants, et les lois de cette industrie sont souvent modifiés. Mais cette l’industrie de la location saisonnière est très florissante. On prévoit que les locations de vacances feront chuter l’industrie hôtelière d’ici 2020. De plus, en France métropolitaine, la fréquentation estivale des hébergements collectifs touristiques (auberges de jeunesse, gîtes et maison de vacances) augmente de 2,2% en 2019. 

Pour vous aider à démarrer, nous avons rassemblé ces huit erreurs déjà commises par les propriétaires de location de vacances. Assurez-vous de bien les éviter !

1. VOUS N’ÊTES PAS SÛR QUE CELA VAILLE LA PEINE D’INVESTIR

Tout d’abord, afin de savoir si c’est une bonne idée d’investir dans une location de vacances pour touristes, vous aurez besoin d’avoir un plan financier, pour ensuite calculer un budget réel. Pouvez-vous payer toutes les dépenses ? Les experts recommandent de ne pas contracter un prêt supérieur à 30 % de son revenu et d’anticiper les imprévus. Cela signifie qu’il faut prévoir de la place (financièrement) pour tout problème susceptible ou pour des éléments dont vous n’aviez pas calculées auparavant.

Il est également préférable de ne pas s’attendre à des réservations immédiates et de mettre de côté une somme de votre budget au cas où l’entreprise prendrait quelques mois à décoller.

2. VOUS N’ÊTES PAS AU COURANT DES COÛTS SUPPLÉMENTAIRES

Investir dans une résidence secondaire pour une location à court terme n’implique pas seulement de payer le prix de la propriété. Il y a aussi des coûts supplémentaires qui s’accumulent. Il s’agit des assurances, des frais comptables, de la dévaluation, des fournitures, du mobilier, des taxes, des réparations et de l’entretien, etc. De plus, vous devez tenir compte de toutes les licences, taxes et autres dépenses de la communauté.

La région dans laquelle vous investissez peut également affecter ces dépenses liées à l’achat, alors assurez-vous de faire quelques recherches avant de prendre une décision. 

3. VOUS NE CONNAISSEZ PAS LA RÉGION

Avoir une bonne compréhension de l’emplacement de votre propriété en termes de rapport qualité/prix vous permettra de prendre la meilleure décision. Posez-vous quelques questions tel que “pourquoi votre propriété potentielle est-elle trois fois moins chère que les maisons des voisins ?”.

Si vous avez une idée de la demande dans votre région et que vous connaissez la concurrence, vous pouvez prendre une décision éclairée et correcte. Peut-être serez-vous intéressé à acheter dans un autre quartier, ou à construire une piscine à la propriété afin de vous démarquer de vos futurs concurrents. De plus, vous devrez être au courant des tendances de l’industrie de la location de vacances et des besoins des hôtes, afin de savoir exactement ce que vous devez leur offrir.

4. VOUS NE SAVEZ PAS COMMENT CALCULER LA VALEUR DE VOTRE PROPRIÉTÉ

De nombreux facteurs déterminent la valeur de votre propriété. Accordez-vous du temps et donnez-vous un premier jet en analysant tous les différents facteurs. En ce qui concerne la valeur, il ne s’agit pas seulement du prix, mais aussi d’autres facteurs qui rendent la propriété plus précieuse. Par exemple, l’emplacement, la proximité des transports en commun ou des points d’intérêt, l’âge ou les nouvelles installations, le potentiel qu’elles peuvent avoir et les possibilités de les améliorer, le taux de criminalité, etc.

Après avoir comparé les différentes options d’achat et les avoir toutes analysées, vous pourriez perdre le sens de ce qui est cher ou bon marché. Comparez toujours le prix demandé à celui de maisons similaires dans la région.

5. VOUS N’AVEZ PAS CONSULTÉ AU PRÉALABLE UN EXPERT OU UN NOTAIRE

Si vous n’êtes pas un expert dans l’industrie du tourisme et de l’immobilier ou si vous n’êtes pas certain des prix et des hypothèques dans la région, ou du type de prix que vous devriez offrir, demandez l’avis d’une personne qui peut vous aider pendant tout le processus. 

Une bonne compréhension du sujet vous permettra de vous assurer qu’aucun aspect, aussi petit soit-il, n’est négligé et vous conseillera sur les décisions que vous prendrez. Il vous aidera également à négocier, vous dira ce que vous pouvez demander et dans quelle mesure vous pouvez faire une contre-proposition.

D’un autre côté, le notaire est un autre expert sur lequel vous voudrez compter pour éviter de mauvaises surprises juridiques par la suite. N’oubliez pas qu’investir dans une résidence secondaire à des fins touristiques n’est pas la même chose que d’acheter une première maison. 

6. VOUS ÊTES SOUS L’ÉMOTION ET VOUS OUBLIEZ LES CHIFFRES

Beaucoup de propriétaires ont un coup de foudre pour une propriété ou une région en particulier et oublient les aspects moins charmants. À quoi bon acheter la plus grande maison de la rue si, dans quelques années, vous fermez votre entreprise ? Vous devez vous assurer que ça soit la bonne décision pour l’avenir.

Mais ce n’est pas seulement le cas avec ce type d’investissement ; ne commettez pas l’erreur d’investir de façon irrationnelle. Soyez réaliste et conscient de vos possibilités et de vos limites, et tirez le meilleur parti de ce que vous pouvez vous permettre. Ne prenez pas de risques qui pourraient vous coûter beaucoup d’argent, de temps et d’énergie.

7. VOUS PENSEZ NE PAS ÊTRE EN MESURE DE GÉRER UNE PROPRIÉTÉ À LONGUE DISTANCE

De nombreux propriétaires décident d’investir dans une zone proche de leur domicile, même si cela signifie moins de demande et moins de visiteurs dans la région, ce n’est pas forcément une très bonne idée !

De nos jours, c’est tout à fait commun de gérer efficacement une propriété tout en étant à longues distances. Beaucoup de gestionnaires de location saisonnière le font déjà ! Avec l’enregistrement automatisé, comme les serrures de porte via WIFI et d’autres solutions et outils sur le marché, vous n’avez pas besoin d’être présent pour vous lancer dans cette activité. 

De cette façon, vous pouvez investir dans une propriété dans un secteur avec plus d’intérêt et plus de profits potentiels. Pas seulement dans la prochaine provence, il pourrait même être à l’étranger !

8. VOUS PENSEZ QU’IL FAUT ACHETER DURANT LA BASSE SAISON

Lorsque vous envisagez d’acheter une maison et de la convertir en location de vacances, vous pourriez penser que c’est une bonne idée d’acheter pendant la basse saison pour l’avoir toute prête pour la haute saison. Bien que cela ait du sens, il est également important d’avoir une idée de ce qu’implique la haute saison dans la région dans laquelle vous aimeriez investir. 

Si vous faites des recherches et achetez pendant la haute saison, vous comprendrez mieux ce que votre location de vacances peut vous apporter, et vous aurez une vision plus clair du retour sur investissement. De plus, vous pouvez observer la concurrence dans la région et voir quelle est la demande réelle.

Une fois que vous avez investi dans une propriété, vous devriez éviter d’autres erreurs courantes, comme celle de ne pas souscrire une politique d’assurance spécifique ou de ne pas la vendre au bon type d’hôtes.

Assurez-vous de tenir compte de ces informations lorsque vous investissez dans une location saisonnière afin de prendre les meilleures décisions pour votre entreprise !



Quelle est ton opinion sur cet article?

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PRÊT À RECEVOIR PLUS DE RÉSERVATIONS DIRECTES ?

Aucuns frais de mise en service, aucunes données bancaires requises, aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.