En train de lire :
Comment calculer le taux d’occupation de location saisonnière ?
taux-doccupation-location-vacances
taux-doccupation-location-vacances

Comment calculer le taux d’occupation de location saisonnière ?

On parle souvent de taux d’occupation lorsqu’on parle de chiffre d’affaires. En effet, le taux d’occupation peut contribuer à l’augmentation de votre chiffre d’affaires.  Afin de déterminer puis d’optimiser le taux d’occupation de votre propriété, il faut prendre en compte un grand nombre de facteurs et les comparer avec ceux de vos concurrents. Calculez et déterminez si votre taux d’occupation est pertinent par rapport à ceux de vos concurrents en lisant et appliquant les conseils de cet article !


Qu’est ce que le taux d’occupation ? 

Le taux d’occupation ou taux de remplissage est un KPI utilisé généralement par les acteurs de l’industrie hôtelière pour évaluer les performances d’un hôtel. Mais il est également utilisé par les propriétaires et gestionnaires de location de vacances. On dit que votre taux d’occupation de ce mois-ci est à 100% lorsque votre propriété a été louée sur la totalité du nombre de jours du mois concerné.

Le taux d’occupation d’une location saisonnière s’agit en effet, du rapport entre le nombre de nuitées totales où votre propriété a été réservée et le nombre de jours où elle peut potentiellement être louée, calculée sur une période donnée. 

Ce taux d’occupation vous permet aussi de vous positionner par rapport à vos concurrents en termes de rendement de votre investissement locatif.

Comment se calcule le taux d’occupation  ?

calcul-taux-doccupation

Le KPI du taux d’occupation peut être calculé avec la formule suivante :

Taux d’occupation calcul = Nombre de chambres occupées sur le mois / Nombre total de chambres disponibles sur le mois

Exemple : Si votre propriété dispose de 20 chambres et que 10 d’entre elles sont occupées : 10/20 = 0,5 = 50% de taux d’occupation

Le taux d’occupation est souvent considéré comme l’une des trois mesures les plus utiles pour les propriétaires de location de vacances qui mettent en œuvre une stratégie de gestion des revenus, avec le taux journalier moyen et le revenu par chambre disponible. Cela étant dit, il y a certaines limites à cet indicateur, il est donc important de comprendre comment le lire efficacement.

D’une manière générale, les personnes travaillant dans l’industrie de la location de vacances devraient viser un taux d’occupation élevé, car cela indique que l’espace est utilisé efficacement. Toutefois, il doit être utilisé conjointement avec d’autres mesures, car l’objectif est de maximiser les revenus, et non le taux d’occupation.

Si un taux d’occupation de 100 % est souhaitable, les propriétaires peuvent être amenés à baisser leurs tarifs pour y parvenir. Par conséquent, il pourrait y avoir des cas où les location saisonnières peuvent en fait gagner plus d’argent avec un taux d’occupation de 80 % qu’avec un taux d’occupation de 100 %, si les 80 % paient des prix plus élevés. C’est pourquoi le taux d’occupation doit toujours être considéré dans son contexte.

Comment comparer mon taux d’occupation à celui des concurrents  ?

comparer-taux-doccupation-concurrents

Afin de savoir si votre taux d’occupation qui est peut-être à 30%, 50% ou 60% est vraiment un bon KPI’s, il faut comparer votre taux à celui de vos concurrents.

En effet, lorsqu’il s’agit de fixer vos prix, l’élément clé de votre analyse devrait être vos concurrents directs. Évaluez toujours votre position prix par rapport au marché : des locations de vacances dans la même région que vous, dans des zones similaires, offrant des équipements similaires, etc. En faisant ceci, vous pourrez mesurer votre positionnement sur le marché.

Pour déterminer le taux d’occupation de vos concurrents, vous pouvez simplement faire une simulation de réservation auprès de vos concurrents. Il suffit d’accéder à leur site web ou à leurs annonces via les sites d’annonces ou les OTA’s (agences de voyages en ligne). Cela devrait vous donner une idée approximative de la disponibilité du bien. Si vous ne parvenez pas à réserver une date, vous ne saurez pas si c’est parce qu’un voyageur l’a déjà réservée ou si c’est parce que le propriétaire ou le gestionnaire n’envisage pas de louer la propriété à cette date là mais vous savez qu’il ne prendra pas en compte ces dates là dans son calcul du taux d’occupation.  

Par la suite, une fois que vous aurez fixé votre prix en fonction de la concurrence, ajustez vos offres ainsi que vos annonces de telle sorte à ce que vous ayez une valeur ajoutée qui soit meilleure que celle de vos concurrents. Peut-être faudrait-il adapter les photos de votre location saisonnière selon la demande et les saisons ? Peut-être revoir votre ciblage client : adapter votre logement aux enfants, aux personnes handicapées ou bien aux animaux domestiques ? Et enfin, prenez en compte les périodes de hautes saisons et hors saison afin d’adapter votre offre le plus rapidement possible et générer un maximum de réservation, même en période creuse.

Comment optimiser mon taux d’occupation ?

optimiser-taux-doccupation

En élargissant vos canaux de réservation de location saisonnière (site web et sites d’annonces), vous pouvez gagner des voyageurs locaux et internationaux supplémentaires, tout en exploitant un public plus spécialisé qui est toujours avide des expériences uniques que vous proposez.

1. Améliorer votre administration et de votre calendrier 

L’amélioration de votre administration et de votre calendrier vous permet de réduire les réservations en double et le temps consacré à l’administration. Commencez donc à intégrer un système de Channel Manager ou utilisez simplement un logiciel de location de vacances tout-en-un pour augmenter votre rendement et votre efficacité. Avec un logiciel puissant à bord, cela deviendra non seulement plus facile mais aussi moins cher que vous ne le pensez.

2. Avoir un système de réservation et de paiement optimisé

La mise à jour de votre système de réservation directe et de paiement ainsi que de votre site web fera une énorme différence dans l’expérience client et se répercutera directement sur les réservations directes de votre location saisonnière.

3. Offrir des solutions alternatives : la promotion et la flexibilité de modification

Offrir des réductions pour des séjours prolongés chez vous augmente la durée des séjours de vos voyageurs. Grâce à des offres de grande valeur, vous pourrez en effet réaliser davantage de bénéfices sur vos chambres qui, autrement, auraient été vides. De même, suite la situation sanitaire, offrir une flexibilité dans la modification des dates de réservations serait intelligent puisqu’il permettrait de garder les chambres occupées plutôt que d’avoir des annulations.

4. Faites parler de votre propriété sur les réseaux sociaux

En se concentrant sur le marketing des réseaux sociaux (Facebook et Instagram), on obtient plus de réservations de location saisonnière que jamais. Par conséquent, commencez à partager votre site web et à faire connaître votre entreprise de location saisonnière par le biais de la publicité (payantes ou non) sur les réseaux sociaux et sur les groupes privés de location de vacances ou encore sur les groupes de voyage afin de toucher un public vaste et actif.

Maintenant que vous savez ce que c’est que le taux d’occupation et comment fonctionne ce fameux KPI, vous pouvez commencer à mettre en place les différentes solutions pour l’optimiser. Tester et faites nous savoir en commentaire si vous réussissez à avoir un taux d’occupation pertinent par rapport à vos concurrents !


Prêt à accepter plus de réservations directes ?

Sans frais de configuration ni de carte de crédit requise. Aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.

Plus d'articles
Airbnb Plus : les points clés pour les hôtes