En train de lire :
Comportement des voyageurs post-COVID : S’adapter à la Demande
comportement-voyageurs-post-covid19

Comportement des voyageurs post-COVID : S’adapter à la Demande

Face aux nombreuses restrictions qu’il y a eu lieu suite au Covid-19, le comportement des consommateurs lié aux voyages ont très vite évolué. La réaction des voyageurs peuvent varier selon l’âge, le sexe ou encore leur situation géographique.

Afin d’être en mesure d’adapter vos opérations, vos annonces de location saisonnières, votre stratégie marketing ainsi que votre communication en phase avec les nouvelles priorités, les besoins et inquiétudes des vacanciers, il est crucial d’être réactif aux préférences des voyageurs en temps réel.

Il est donc important que vous restiez réactif, agile et pertinent face à la demande des voyageurs dans un contexte global qui change. Afin de vous aider à anticiper la demande et de bien accueillir vos invités, nous vous donnons les top insights des comportements des consommateurs du secteur. N’oubliez pas de bien préparer leur arrivée avec un livret d’accueil de location saisonnière, c’est gratuit !


Comportements des voyageurs : les Top insights à prendre en considération

Afin de mieux comprendre et anticiper les besoins des vacanciers, nous allons regarder ensemble les éléments clés à prendre en compte pour l’année à venir. Suite aux restrictions et aux complications sanitaires liées au Covid-19, il est d’autant plus important d’avoir ces quelques chiffres en tête pour répondre aux besoins des voyageurs rapidement et pour mieux préparer votre location de vacances en conséquence.

brandwatch-comportements-consommateurs

  • Étant donné que les célibataires sont beaucoup plus nombreux, la jeune génération a la plus grande souplesse pour voyager sans risquer et sans craindre d’exposer un être cher à la maison. Une enquête du World Travel Tourism and Council a révélé que la « peur d’exposer les autres » était la principale préoccupation de 39 % des voyageurs au Royaume-Uni et de 31 % en France. Dans ce contexte, la tolérance au risque restera faible ou proche de zéro pour les personnes dont les membres de la famille sont immunodéprimés ou plus âgés.
  • En moyenne, 34 % des répondants ont indiqué qu’ils préféreraient voyager dans leur propre pays plutôt qu’à l’étranger
  • En France, les répondants sont relativement indécis puisque 33 % ont indiqué que leurs préférences était de voyager en France, 30% à l’étranger et 33 % les deux.
  • Les espagnols et les italiens sont les plus favorables aux vacances domestiques puisque 49 % et 42 % respectivement ont déclaré préférer rester au sein de leur pays plutôt que de se rendre à l’étranger.
  • Les anglais (70 %) et les allemands (69 %) sont les plus susceptibles de vouloir voyager à l’étranger après la pandémie.
  • Les entreprises du secteur vont devoir comprendre pourquoi de nombreux consommateurs hésitent encore à voyager à l’international pour pouvoir répondre à ces préoccupations au sein de leurs opérations et de leurs stratégies marketing. Par exemple, en explorant les conversations en ligne sur les voyages et la sécurité (y compris les principaux moteurs et influenceurs de la conversation), les entreprises découvriront des informations précieuses pour orienter les campagnes et messages d’information visant à démentir les « mythes » pour rassurer les voyageurs.

Les 6 évolutions comportementales des voyageurs à prévoir pour cette année 

1. Staycation ou des vacances ailleurs ?

staycation-location-vacances

Tout d’abord le Staycation s’agit des vacances passées chez soi ou à proximité, autrement dit voyager localement dans son pays. De plus en plus de français préfèrent passer leur vacances localement plutôt que de voyager dans un autre pays.

En effet,  selon une étude réalisée fin mai par l’institut de sondage OpinionWay pour Sofinco, 44% des Français avaient prévu de partir en vacances l’été dernier et la majorité d’entre eux (71%) avaient choisi de rester en France.

L’été dernier, plus d’un tiers des vacanciers (36%) comptaient réduire la durée de leur séjour par rapport à l’année dernière. La même proportion indique avoir prévu de partir une semaine ou moins cet été quand 27% privilégient de longs séjours de trois semaines ou plus.

Ce sondage nous apprend également que 64% des touristes français craignent devoir annuler leurs vacances, par conséquent la moitié des Français qui comptaient partir cet été ont décidé de réserver leurs séjours à la dernière minute.

Quels segments d’audience vont être réceptifs aux messages marketing des entreprises de tourisme tel que les locations saisonnières à l’heure actuelle ? Comment commercialiser votre location de vacances auprès des voyageurs locaux ? Les entreprises du secteur du tourisme vont devoir comprendre l’impact de Covid-19 sur la confiance du public et l’intention des consommateurs afin d’adapter leurs stratégies marketing. 

Idées solutions : Adaptez votre message marketing à la demande et mettez en avant votre avantage concurrentiel ! Faites en sorte que votre invité se sente comme chez lui, que tous les équipements essentiels soient mises  à sa disposition. S’ils ont des enfants, n’oubliez pas d’adapter votre logement à la demande des familles avec enfants.

2. Le Retour au vert : des vacances écologiques et nature

vacances-ecologiques-naturels

Premier point majeur : il aura fallu une crise de cette ampleur pour que la prise de conscience écologique fasse un bond en avant.

Le grand retour de la nature dans les villes associé au silence, à l’absence de pollution, à l’explosion de la végétation et de ses senteurs, a convaincu les plus réfractaires de la nécessité de changer de modèle de développement.

Selon le laboratoire des utopies de l’ADEME, l’utopie écologique l’emporte largement sur les autres avec 55% de suffrages.

Elle est suivie loin derrière par l’utopie sécuritaire : 31%, et encore plus loin par l’utopie tech, qui n’est plus qu’à 14% alors que dans les années 2000, un rapport prospectif de l’ONU privilégiait un scénario d’avenir entièrement basé sur la technologie. Autre confirmation, celle d’IPSOS…

Idées solutions : de tels résultats qui ne sont que le prolongement d’une tendance amorcée depuis plusieurs années, impliquent de la part des professionnels du tourisme, des réponses en termes de construction, gestion de l’énergie, de l’eau, restauration, etc.

Dans la même veine, les propriétaires de location de vacances se frottent les mains. Les recherches de logements de vacances en dehors des villes, dans des territoires protégés, oxygénés et naturels enregistrent en effet des records. Même si le mouvement est passager, il n’en dénote pas moins une méfiance vis-à-vis de la ville et des nuisances urbaines et une forte envie d’échapper à de nouveaux épisodes épidémiques ou caniculaires.

Idées solutions : le tourisme urbain doit s’organiser pour se montrer conforme à des demandes certes paradoxales et peu conformes à l’attractivité traditionnelle de la ville : le calme, la lenteur, l’isolement. La campagne et la montagne ont évidemment une carte majeure à jouer pour conquérir les vacanciers de cet été 2020 et des années suivantes.

3. Le retour du vélo comme moyen de transport favoris

velo-location-vacances

Sur le plan des mobilités, bien que les Français soient massivement remonté dans leurs voitures pour éviter les transports en commun, le retour spectaculaire du vélo est indéniable. Non seulement, il permet d’éviter les risques mais il est économique, écologique et bon pour la santé. Les villes cyclables (au nombre de 2 000) se frottent les mains.

Selon un sondage publié sur le site de la Fondation Nicolas Hulot, 38% des Français déclarent avoir pris conscience que leurs déplacements pourraient être faits davantage en proximité, à pied ou à vélo. 

Selon les derniers chiffres publiés : l’enseigne Intersport annonce 4 000 vélos vendus par jour. C’est 2,5 fois plus que l’année précédente pour la même période, et même 3,5 fois plus pour les VTT.

Idées solutions : proposer des vélos y compris électriques et les chemins et itinéraires qui vont avec, devrait être systématique. Sans oublier les espaces de réparation.

4. Retour à l’essentiel : Focus sur une alimentation saine et au bien-être

alimentation-saine-bien-etre

Seule dépense essentielle, la consommation alimentaire locale a encore gagné des points. Non seulement, le repas et le sport sont redevenus un moment de plaisir et parfois de créativité, mais il est également apparu comme un moment de convivialité retrouvée et un moyen supplémentaire de préserver sa santé, d’être solidaire des agriculteurs locaux et de contribuer ainsi à la préservation de la planète.

On a même enregistré que 47% des Français voudraient désormais recourir davantage au bio, avec un pic à 60% chez les moins de 35 ans, tandis que 76% déclarent être prêts à privilégier le Made in France (Sources Cetelem).

Idées solutions : dans un univers où le restaurant reste une dépense élevée pour les vacanciers et que la plupart ne sont disponibles qu’à emporter, mieux vaut jouer à fond la carte du local pour attirer et fidéliser une clientèle, même si c’est à emporter. Proposez des recettes locales ou un kit d’accueil avec des goodies et des produits locaux à offrir à vos invités.

5. Lier le télétravail aux vacances : le Workation

télétravail-workation-location-vacances

Tout le monde n’était pas à égalité face au logement. Néanmoins, il semblerait que cette parenthèse dans la bulle protectrice que représente la maison ait été plus appréciée que le contraire.

Beaucoup ont apprécié de télétravailler de chez eux malgré la gêne occasionnée mais d’autres ont préféré télétravailler en louant un logement de vacances un peu plus loin pour profiter d’un nouvel environnement et se donner le temps de respirer l’air frais. Alors que le télétravail a beaucoup tardé à s’imposer en France, il semblerait qu’à l’avenir la solution (à temps partiel) sera retenue par bon nombre d’entreprises.

Selon une enquête OpinionWay-Square management, près d’un tiers des actifs ont testé le travail depuis chez eux au cours des deux mois de confinement et 40% souhaitent réitérer cette expérience de façon ponctuelle.

Idées solutions : Ce qui implique que le secteur touristique devra de plus en plus équiper les hébergements proposés par un mobilier et des espaces propres au télétravail. Autre conséquence : amplifier l’offre de séjours flexibles permettant de louer un hébergement en décalé…

6. Privilégier le sanitaire : respect des protocoles et plus

protocoles-sanitaires-location-vacances

Enfin, les craintes sanitaires étant toujours présente aujourd’hui, il faut veiller à faire davantage attention à l’hygiène au sein de votre location saisonnière. Selon une Enquête de Talan Consulting, il faut savoir que 75% des personnes interrogées sont encore inquiets pour leur santé. En effet, qu’il s’agisse de la situation sanitaire ou de la situation économique, les Français s’inquiètent davantage pour leurs proches que pour eux-mêmes.

Idées solutions : les protocoles sanitaires, les labels, tous ces dispositifs sont indispensables et le resteront alors veillez à ne rien louper niveau protocoles sanitaires.

Voilà, maintenant que vous avez une idée des différentes évolutions comportementales présentes pour cette année à venir, faites parler votre créativité, innovez, renouvelez quelques éléments et détails de votre location saisonnière ou de la manière dont vous gérer cette activité. Faites en sorte de donner une expérience voyageur unique, et de vendre du rêve à travers vos stratégies marketing !


Prêt à accepter plus de réservations directes ?

Sans frais de configuration ni de carte de crédit requise. Aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.