En train de lire :
Les Arnaques sur Abritel : les 10 conseils pour les éviter
arnaques-abritel-conseils

Les Arnaques sur Abritel : les 10 conseils pour les éviter

Plusieurs propriétaires ont déjà vécu de nombreux incidents avec des hôtes malhonnêtes, notamment pendant les périodes de fêtes ou de haute saison mais même en période de hors saison. Il peut vous arriver de tomber sur des réservations frauduleuses avec des informations mensongères qui vous met dans des situations très embêtantes.

Nous pensons souvent que ce sont les invités qui subissent le plus les arnaques en location de vacances, mais les propriétaires eux-mêmes en subissent également. Les histoires d’horreurs d’Airbnb en particulier, qui sont bien évidemment des cas très rares, resteront archivées dans l’histoire de la location saisonnière. Mais alors qu’en est-il des arnaques sur la plateforme française de HomeAway, Abritel ? Et comment pouvons-nous les éviter ?

Eh bien, il existe plusieurs formes d’arnaques dont il faudrait davantage prendre garde et préparer toutes les précautions nécessaires sur Abritel. Nos chères hôtes, nous avons préparé cet article pour vous donner une idée des différents types d’escroquerie dont vous pourriez éventuellement faire face ainsi que nos principaux conseils pour les anticiper et les  éviter.

Les arnaques les plus courantes sur Abritel arnarques-Abritel

Bien qu’il y ait tout un système de sécurité pour les propriétaires sur Abritel, avec des conditions de réservations, des politiques d’annulations et de remboursement qui soient claires et strictes,  des arnaques et autres incidents perturbateurs ont déjà eu lieu tout de même. Découvrez les différentes formes d’escroqueries qui ont déjà existé sur la plateforme Abritel.

1. Les informations mensongères

Usurpation de l’identité

L’usurpation de l’identité est très souvent associée à l’arnaque au surpaiement. Dans ce cas de figure, la personne qui tente de commettre un acte d’escroquerie va le plus souvent se faire passer pour quelqu’un d’autre que lui et va vous indiquer beaucoup trop d’informations sur sa vie (sa profession, sa carrière, etc). Elle va faire en sorte que ce “personnage fictif” soit une personne de confiance et fiable financièrement tel qu’un médecin, un personnage religieux, un entrepreneur ou un membre de l’armée vous donnant ainsi une fausse impression de sécurité. Il faudra alors faire en sorte de vérifier sa vraie identité en faisant des recherches sur internet et en demandant sa carte d’identité : ne croyez pas tout ce que vos invités vous dis.

Organisation d’un séjour pour une tierce personne

Il s’agit ici d’un escroc qui va faire semblant de réserver pour le compte de quelqu’un d’autre. Il arrive souvent qu’une réservation a été faite pour un agent commercial professionnel ou encore pour un séjour surprise. Ce genre d’escroquerie comprend des explications et des informations construites qui semble fiable et crédible de la part de “l’invité fraudeur”. Faites attention car vous ne pourrez pas le signaler si vous ne connaissez pas la vraie identité du fraudeur, puisque ce dernier vous aura donné le prénom d’une tierce personne.

2. Mode de paiement frauduleux

La demande de remboursement suite à un surpaiement

Le principe d’une arnaque au surpaiement est que votre invité vous envoie un chèque doté d’un montant largement supérieur à ce qui vous est dû. Par la suite, l’invité concerné vous demandera de rembourser ce surplus en insinuant qu’il y a eu une erreur ou un problème technique. Comme vous êtes un propriétaire honnête et juste, vous remboursez ce surplus. Puis finalement, vous vous apercevrez très vite que ce chèque était faux, ou bien qu’il ne lui appartenait pas. 

C’est ainsi que l’acte d’escroquerie de la part d’un invité a eu lieu et vous vous retrouvez avec 0 preuves 0 solutions pour récupérer cette somme volé. Il arrive parfois d’avoir des arnaques liées à un autre mode de paiement que la vôtre tel que la demande de remboursement via une autre plateforme de paiement. Il faut alors absolument éviter tout mode de paiement frauduleux ou qui ne vous semble pas digne de fiabilité.

Les réservations de dernières minutes ou le jour même

Il arrive parfois qu’il y ait des réservations de dernières minutes pour une courte durée, qui s’effectuent 24 heures avant le début du séjour. Ainsi, en réservant seulement 24h à l’avance, le fraudeur peut séjourner tranquillement au sein de votre propriété avant que votre banque ne s’aperçoivent que le mode de paiement utilisé est frauduleux. Ils quittent ainsi votre propriété sans avoir réellement payé les frais du séjour.

C’est pour cela qu’il faut toujours prendre les précautions nécessaires et vérifier plusieurs fois la véracité des informations et la fiabilité du mode de paiement.

Les 10 conseils pour éviter les arnaques sur Abritel

Pour pouvoir vous aider à anticiper et éviter le mieux possible les arnaques parvenus sur Abritel, nous vous invitons à appliquer ces 10 conseils simple et rapide à mettre en place et exécuter :

1. Examinez la réservation 

vérifier-documents-arnaques-abritel

Nous vous conseillons tout d’abord d’analyser la demande de réservation. Vérifiez en premier lieu si l’adresse email de votre hôte semble suspecte ou non, ou s’il y a beaucoup trop de fautes d’orthographe dans ses messages. Bien que ça ne soit pas la vérité absolue, une personne qui vous écrit un message quasiment incompréhensif avec peu de base linguistique vous poussera surement à vous poser des questions : est-ce réellement une bonne idée de laisser cette personne séjourner dans ma propriété ? Ne serait-ce pas une arnaque ? 

De même, si votre hôte vous envoie un message avec beaucoup trop d’informations erronées concernant votre location saisonnière (pas le bon type de logement, ni la bonne adresse, ni le bon nombre de chambres etc) au point de vous demander s’il s’agit toujours de la vôtre, dans ce cas vous devriez peut-être vous inquiéter. Il est très probable qu’il s’agisse d’un message automatique et général envoyé à plusieurs offres de réservations de locations de vacances. Eh oui, il faut bien que le fraudeur augmente ses chances de tomber sur une victime pour l’arnaquer.

2. Vérifiez l’identité de l’hôte

Vérifiez toujours l’identité de votre invité avant de confirmer la réservation, même si cela vous donne l’impression d’être un espion en mission secrète. Que ça soit une vérification via des recherches sur internet de la personne en question ou via une demande de copie de sa carte d’identité ou de son passeport, il est important de le faire afin de confirmer la fiabilité et légitimité de votre invité. Une fois les documents reçus, vérifiez qu’il s’agit bien de la personne en question. Vous pouvez même comparer la sienne à votre carte d’identité pour vérifier qu’il n’y ait rien qui cloche. 

Par ailleurs, s’il est possible, vous pouvez également aller jeter un coup d’oeil sur les avis et le nombre d’étoiles reçu par l’hôte en question en recherchant sur l’historique de ses réservations sur Abritel mais aussi sur d’autres plateformes tel que Airbnb ou Booking.com. S’il dispose de plusieurs avis négatifs de la part de propriétaires issues d’anciennes réservations, il serait peut-être envisageable de refuser sa réservation.

Pour une double vérification, veillez à ce que le nom et le prénom de la personne correspond bien à celles sur la carte de crédit fournie pour la réservation. En effet, il existe plusieurs cas d’arnaque où les documents d’identités et/ou la carte de crédit sont frauduleuses alors vérifiez toujours la véracité et crédibilité de chaque document et informations fournis. 

Pour une triple vérification, dans le cas ou vous ne sentez vraiment pas la fiabilité et l’honnêteté de votre hôte, vous pouvez toujours vérifier le nom de l’hôte dans les bases de données criminelles auprès du site de la préfecture de Police Nationale pour savoir si ce dernier est impliqué ou non dans des activités criminelles.

3. Communiquez avec votre hôte 

Gardez toujours contact avec votre hôte que ça soit avant, pendant ou après mais plus particulièrement avant le début du séjour. Cela peut être par message (messagerie Abritel, Whatsapp, Messenger), par Skype et Facetime ou par téléphone. 

En effet, si votre hôte esquive vos appels ou messages ou qu’il répond dix années plus tard, il faudrait peut-être réconsidérer la confirmation de réservation. Mais dans le cas ou il finit par vous répondre, n’hésitez pas à lui communiquer amicalement le rappel du règlement intérieur et en lui demandant par curiosité la raison de son séjour. 

Ainsi, non seulement vous essayez de nouer un lien amical avec votre invité mais vous serez plus rassuré suite à ces informations additionnelles. Il est important de communiquer en toute transparence avec votre hôte afin d’éviter le plus possible les litiges, les malentendus et les arnaques. Alors veillez à ce que vous ayez un règlement intérieur qui soit claire, concis et simple à suvire.

4. N’acceptez que votre mode de paiement

paiement-en-ligne

Il est indispensable de ne jamais accepter un mode de paiement autre que celui que vous proposez et si votre invité refuse de payer par le mode de paiement qui vous convient le plus, reconsidérez votre offre de réservation.

Méfiez-vous des excuses très courantes concernant le mode de paiement comme celles qui suivent :

“Je vous prie de bien vouloir accepter le paiement via cette plateforme XXX, car j’ai récemment été victime d’une arnaque sur Abritel via le mode de paiement dont vous me demandez”

“J’ai récemment été victime d’une usurpation d’identité alors je préfère payer avec un chèque car je serais beaucoup plus rassuré.”

“Ce n’est pas moi qui paye mais XXX qui s’occupe du paiement, donc il serait plus pratique de payer par chèque”.

“Les cartes de crédit ne fonctionnent pas correctement et ne sont pas fiables là où je me situe actuellement”

En acceptant le mode de paiement de votre invité, la réception ou non réception des fonds sur votre banque est à vos risques et périls. Optez toujours pour un mode de paiement qui soit fiable et sous votre contrôle pour éviter toutes arnaques concernant les frais du séjour.

5. Demandez une caution et faites signer le contrat de location saisonnière

Avant de confirmer toutes réservations, veillez à ce que votre invité soit bien au courant des conditions du contrat de votre location saisonnière, y compris le règlement intérieur et qu’il s’engage à les respecter en signant ce contrat. Ainsi, en cas de dégradations des lieux ou d’arnaque de tout types, vous aurez une preuve écrite vous permettant de lui demander les dommages et intérêts ou de faire appel à la justice dans des cas plus graves.

Par ailleurs, pour plus d’assurance, veillez à ce que votre hôte fous fournit la caution en plus des frais du séjour. De même que pour le paiement de la réservation du séjour, il faut aussi que votre invité puisse accepter votre mode de paiement pour la caution afin de bloquer la somme et la débloqué une fois que le séjour soit terminé et que l’état des lieux a été exécuté.

6. Préparer votre règlement d’intérieur à faire lire et approuver par votre visiteur

Chaque propriétaire ou gestionnaire de location saisonnière a une liste de choses qu’il ne veut pas voir se produire dans sa location de vacances, et c’est tout à fait compréhensible ! 

Le règlement intérieur des locations de vacances a pour but de maintenir l’ordre et de faire en sorte que les visiteurs soient satisfait. Côté propriétaire et gestionnaire, ce document vous permet de vous sentir plus en confiance lorsqu’il s’agit d’accueillir des étrangers dans leur propriété.

Ce document englobe les temps d’enregistrement et de remise des clés, les codes, les normes de sécurité, le temps limite pour faire du bruit, l’utilisation du parking, jusqu’à l’accueil des animaux domestique. Il est donc crucial que tout hôte dispose d’un règlement intérieur de logement saisonnier précis et détaillé à faire lire et signer par votre invité.

7. Faites un état des lieux avant, pendant et après le séjour

Un contrat et le règlement d’intérieur ne suffiront pas pour vérifier l’état de votre location saisonnière, c’est pour cela qu’il vous faut une liste de contrôle pour l’état des lieux. Bien qu’il ne soit pas obligatoire, l’état des lieux est fortement recommandé et est censé se faire avant et après chaque séjour, mais ça ne leur fera pas de mal d’en faire un rapidement pendant leur séjour si vous sentez qu’il y a quelque chose qui vous semble anormal.

Vous pouvez simplement envoyer un SMS rapide aux voyageurs en milieu de séjour, et le faire savoir à l’avance que vous souhaitez passer les voir pour s’assurer qu’ils se portent bien, qu’ils ne manquent de rien et que la chaudière, le gaz ou l’électricité fonctionne bien. Le fait de vérifier l’état de vos invités et votre location saisonnière vous aidera à vous assurer que vous avez fait le bon choix, après tout !

8. Augmenter votre nombre de séjours minimal 

Avez-vous déjà entendu parler du film “projet X” ? Je vous assure, vous ne voudriez pas que votre location saisonnière devienne un “projet X” dans laquelle les fêtards chamboulent et dégradent complètement votre propriété.

surveiller-hôtes-arnaques-abritel

Pour éviter les arnaques de types “réservation de dernières minutes” dans laquelle a eu lieu généralement des grosses fêtes, vous pouvez augmenter le nombre de séjours minimal afin d’éviter de tomber sur un paiement frauduleux qui n’aura jamais lieu et de retrouver votre maison de vacances dans un état atroce. 

9. Utiliser la technologie pour protéger et anticiper

De plus, nous vous conseillons de faire appel à la technologie pour avoir un oeil sur votre propriété et anticiper ce genre d’incident. Soit en demandant aux voisins de garde un oeil sur les nouveaux arrivants, soit en insérant des caméras de surveillance à l’extérieur pour savoir s’il y a d’autres invités qui ne sont pas censés être présent dans votre propriété, ou encore d’utiliser des applications tel que “Party Squasher”. Cette application indique le nombre de personnes chez vous en comptant le nombre de smartphones dans une maison, même s’ils ne sont pas connectés à la WIFI. S’il y a plus de smartphones que prévu c’est qu’il y a probablement une grosse fête qui se déroule ; un sms ou une alerte email vous sera alors envoyé sur votre téléphone mobile.

10. Faire une demande de caution

Pour plus de sérénité et de sécurité, demander une caution de location saisonnière en cas de dégradations des lieux est une très bonne idée. Le dépôt de garantie vous permet non seulement de dissuader les visiteurs qui réservent un court séjour, mais elle sécurise également votre logement, en plus de votre assurance de location saisonnière.

Quelles que soient les précautions que vous prenez et la fermeté de votre règlement intérieur, les dommages liés à la location de vacances sont inévitables lorsque vous laissez des groupes d’étrangers séjourner dans votre hébergement pendant quelques jours. Alors n’attendez plus pour rajouter une demande de caution dans votre annonce

Voilà maintenant que vous avez tout sur les différents types d’arnaques que vous pouvez faire face sur Abritel, en suviant nos 10 conseils, vous pourriez éviter et anticiper un maximum ce genre de situation pertubateur à votre entreprise de locationn saisonnière. Assurez-vous d’avoir un contrat de location saisonnière qui soit complet, claire et stricte et si ce n’est pas encore le cas, télécharger notre modèle-type de contrat de location saisonnière !

Prêt à accepter plus de réservations directes ?

Sans frais de configuration ni de carte de crédit requise. Aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.