Advertisement

L’immobilier a toujours été considéré comme un bon investissement. À l’heure où le secteur est en plein essor, l’achat d’une location saisonnière constitue un investissement rentable tout en vous donnant l’opportunité de créer votre propre entreprise. D’après Research and Markets, le marché des locations saisonnières devrait atteindre la coquette somme de 170 milliards de dollars (137 milliards d’euros) d’ici à 2019.

Prêt à sauter le pas et à profiter vous aussi de cette industrie florissante ? Découvrez cinq conseils faciles à suivre avant d’investir.

1. DÉTERMINEZ VOS OBJECTIFS

Une fois votre prêt approuvé, et avant même de jeter un oeil aux propriétés disponibles, posez-vous les bonnes questions. Quel est l’objectif de votre location saisonnière ? Si votre objectif principal est de générer des revenus additionnels, essayez de vous fixer un but plus précis : combien souhaitez-vous générer par an, et par mois ? Réfléchissez-y sérieusement afin de filtrer les propriétés qui vous conviennent, ou non, au moment de déterminer vos revenus potentiels.

Mark J. Kohler, investisseur immobilier et expert financier, recommande également de se fixer une date limite afin de ne pas perdre trop de temps. “Décidez d’une date à laquelle vous voulez acheter votre première location saisonnière, et tenez-vous-y. Parlez-en à vos amis et à votre famille. Notez cette date dans un carnet et fixez-vous des délais à court terme pour visiter des propriétés ou pour prendre telle ou telle décision. Fixez-vous des objectifs faciles à atteindre pour arriver plus rapidement et plus facilement à votre but final.”

2. ÉVALUEZ LA VALEUR DU BIEN

Après avoir trouvé quelques propriétés qui vous intéressent, il est temps d’évaluer leur valeur, à la fois sur le plan financier et logistique. Pour ce qui est de l’aspect financier, il existe plusieurs outils qui vous aideront à déterminer la valeur du bien :

MeilleursAgents.com : grâce à une solide base de données combinée à l’utilisation de filtres et de smart data, ce site permet d’obtenir en quelques instants une estimation précise et pertinente de n’importe quel bien immobilier. Un bon outil pour déterminer si la propriété que vous visez est surévaluée ou sous-évaluée.

Si vous n’êtes pas sûr de savoir où acheter, le site EffiCity est pour vous. Facile d’utilisation, il permet de déterminer le prix au mètre carré des différentes régions et villes de France, tout en fournissant des données utiles comme l’évolution des prix et le pourcentage de résidences secondaires dans la région.

En termes de logistique, Daniela Andreevska de Mashvisor conseille de se poser les bonnes questions. “Ce logement est-il intéressant pour les locataires ? Y a-t-il une forte demande ? Quelles sont les infrastructures et activités disponibles ? La région est-elle déjà surpeuplée ? Quels sont les prix moyens ? Les prix sont-ils en train d’augmenter ?”

Enfin, n’oubliez pas de jeter un coup d’oeil aux statistiques locales comme le taux de criminalité ou encore le “walk score”, qui détermine la facilité avec laquelle les résidents peuvent accomplir leurs courses quotidiennes à pied.

3. DÉTERMINEZ L’OPPORTUNITÉ FINANCIÈRE

Avant d’acheter une location saisonnière en pensant qu’il s’agit d’une méthode sûre et certaine de gagner beaucoup d’argent, faites d’abord vos calculs pour estimer vos revenus potentiels. Découvrez comment calculer vos revenus locatifs potentiels en location saisonnière grâce à cet article du blog Investimmob, ou effectuez votre propre simulation (en anglais) sur Rented, où vous pouvez entrer vos revenus ainsi que les dépenses liées à l’entretien de votre location saisonnière.

Quelle que soit la technique utilisée pour effectuer vos calculs, n’oubliez pas de déduire le remboursement de votre prêt pour déterminer votre profit net.

En effectuant ce calcul, vous éliminerez de votre liste les propriétés qui ne répondent pas à vos objectifs financiers. Si vous avez à choisir entre de nombreuses options, cette technique vous permettra de procéder par élimination pour vous concentrer sur les propriétés à forte valeur potentielle.

4. ESTIMEZ LES FRAIS DE MAINTENANCE ET D’ENTRETIEN

Une location saisonnière nécessite tout autant d’entretien et de maintenance que votre propre maison, si ce n’est plus. En plus des petits travaux de nettoyage et de rénovation, comme le débouchage des éviers ou les retouches de peinture, il vous faudra aussi tenir compte des rénovations liées aux nouvelles technologies comme les “smart locks” (des serrures connectées qui se dévérouillent à l’aide d’un smartphone) ou les thermostats connectés contrôlés à distance grâce à une application. Pratiques et bientôt indispensables, toutes ces innovations ont un coût.

Heureusement, selon Brandon Turner de Bigger Pockets, plusieurs astuces vous permettront d’estimer ces frais :

  • Renseignez-vous auprès des autres propriétaires ou gérants du quartier : quels sont les problèmes de maintenance qu’ils rencontrent régulièrement ? En fonction de l’emplacement de la propriété, il vous faudra peut-être la protéger des incidents climatiques. Pensez-y si vous souhaitez acheter un logement en bord de mer, près d’un lac ou à la montagne.
  • Appelez les entreprises et les agences du coin. Vous avez du mal à estimer la facture de chauffage ou la consommation d’eau du logement ? Passez un coup de fil à l’entreprise concernée pour vous faire une idée de la facture moyenne pour un logement de ce type.

5. ÉVALUEZ LES RISQUES

Vous avez trouvé le logement idéal ? Attendez encore un peu avant de signer. Commencez par évaluer les risques liés à l’achat et à la gestion d’une propriété locative. L’experte financière Dana Anspach recommande de tenir compte des risques suivants :

  • Votre propriété risque de rester vacante entre deux réservations, ce qui pourrait faire baisser vos revenus
  • Si vous devez expulser un voyageur, cela risque d’entraîner des frais juridiques
  • Si un voyageur venait à endommager votre propriété, cela pourrait entraîner des frais de réparation supplémentaires.

S’il est difficile de se prémunir contre tous les risques potentiels, un contrat bien rédigé peut vous aider à limiter les dégâts. Téléchargez notre contrat de location saisonnière type ou renseignez-vous sur les bails saisonniers sur LegalPlace.fr

UN CONSEIL EN PLUS : COMMENCEZ DÈS MAINTENANT

Mettez ces conseils en pratique pour tirer le meilleur parti de la location saisonnière que vous allez acheter. Rédigez des contrats soignés, définissez vos objectifs et évaluez vos revenus potentiels afin d’avoir toutes les cartes en main au moment de faire votre choix. Grâce à ces astuces, vous pourrez acheter votre location saisonnière en toute sérénité et profiter d’une opportunité lucrative qui continuera à rapporter à mesure que l’industrie des locations saisonnières se développe.


À propos de l’auteur

Jessica Thiefels

Rédactrice depuis plus de dix ans, Jessica Thiefels dispose de cinq années d’expérience en marketing. Après avoir quitté un poste de cadre marketing, Jessica se concentre désormais sur le développement de sa propre start-up et offre ses conseils avisés aux PME. Suivez Jessica sur Twitter @Jlsander07

Quelle est ton opinion sur cet article?

Acheter une location saisonnière : 5 conseils à suivre
Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PRÊT À RECEVOIR PLUS DE RÉSERVATIONS DIRECTES ?

Aucuns frais de mise en service, aucunes données bancaires requises, aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 7 jours.