Advertisement

Vous manquez de demandes et voulez remplir votre calendrier de réservations pendant les périodes creuses ?

Dans cet article, je vais vous révéler les 3 conseils clés qu’appliquent les propriétaires à succès pour trouver des locataires et avoir plus de réservations… pour moins d’une demi-heure de travail par jour.

Tout d’abord, soyons honnêtes : gérer une location saisonnière, cela demande du temps… Mais pas forcément celui que vous croyez ! Beaucoup de propriétaires de locations de vacances pensent que gérer la commercialisation d’un gîte, d’un appartement ou une chambre d’hôtes prend du temps et de l’énergie.

Et quand les réservations sont en baisse, on se retrouve parfois désemparé, frustré, avec le sentiment de ne pas trouver la solution. Je suis moi-même passé par là !

A force de chercher et de tester des techniques et outils divers, j’ai fini par trouver le bon compromis qui me permet d’assurer à la fois un taux de remplissage de mes appartements supérieur à 70% en moyenne toute l’année, pour un minimum de temps passé.

1. Choisir un système de paiement efficace

Si vous voulez louer davantage, pensez à faciliter la vie de vos potentiels clients au moment crucial de leur processus s de réservation : le paiement.

Vous le savez peut-être : 90% des réservations de voyage se font désormais sur Internet. Malgré ce constat, j’ai remarqué que beaucoup de sites internet de gîtes ou de chambres d’hôtes ne proposaient pas de systèmes de paiement fiable. Parfois il n’existe même pas de  possibilité de réserver en ligne !

Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions. Elles sont payantes, mais le jeu en vaut la chandelle. Rappelez-vous que si votre voyageur abandonne sa réservation parce qu’il n’a pas confiance en votre système de paiement, il ira sans doute chercher un autre hébergement.

Durée de mise en place : entre 5 minutes et 30 minutes.

Plateformes de paiement (PayPal / Stripe)

La première façon de vous faire payer est d’envoyer un lien de paiement avec le montant de la réservation.

L’avantage, c’est que c’est simple à mettre  en place. L’inconvénient c’est que certaines personnes ne voudront pas créer un compte sur PayPal, et donc vous perdrez des clients.

Le virement bancaire

Vous pouvez envoyer vos coordonnées bancaires (RIB ou IBAN) à vos locataires pour qu’ils confirment leur réservation en réglant un acompte ou des arrhes.

L’avantage : c’est plus sécurisant pour vos voyageurs car ils passent par un système qu’ils connaissent déjà (leur banque).

L’inconvénient : il faut compter un délai de 48 h à 72 h entre le virement et l’arrivée des fonds sur votre comptes. Pendant cet intervalle, vous devez bloquer votre location pour qu’elle ne soit pas disponible et éviter une double réservation.

Les chèques

Certains voyageurs (de plus en plus rares) préfèrent un envoi par chèque plutôt que de payer sur Internet. Cette solution est la moins conseillée de toutes pour plusieurs raisons. Entre l’envoi du chèque par courrier postal, la réception, l’encaissement, et le dépôt des fonds sur votre compte en banque, il peut se passer plusieurs jours !

Pendant ce temps, votre gîte n’est pas loué et vous passez à côté de demandes potentielles.

Mon conseil : Expliquez à vos vacanciers que votre système de paiement en ligne est sécurisé, rapide et gratuit. Et qu’en envoyant un chèque, ils ne sont pas certains que la location sera encore disponible. Cela devrait les convaincre.

Les logiciels location saisonnière

De plus en plus de propriétaires font appel aux services de sociétés spécialisées dans les solutions en ligne (moteur de réservation, système de paiement, gestion des calendriers de réservation, site web…). Les tarifs varient en fonction du produit entre 50€ et 100€ par mois.

2. Un torrent de trafic (et des réservations) avec un blog

Une façon efficace de trouver des locataires et de les convaincre est de se positionner aux endroits qu’ils fréquentent, où ils se trouvent déjà… pour leur proposer votre offre d’hébergement.

Pour cela, créer un blog pour sa location de vacances, son gîte, sa chambre d’hôtes, est un point critique pour votre réussite.

La bonne nouvelle ? Cela ne demande AUCUNE compétence en informatique ou en écriture. Au début, cela va nécessiter un certain temps d’installation. Mais une fois que cela sera fait, et avec un peu de pratique (moins de 30 minutes par jour), cela peut même devenir un jeu d’enfant plaisant.

Installer son blog

Pour installer un blog pour votre hébergement, trois solutions s’offrent à vous :

Utiliser les solutions gratuites

Des sites gratuits comme Wordpress.com proposent des modèles de thèmes. Le problème c’est que ces templates ne sont pas facilement modifiables, et vous n’êtes pas propriétaire de votre blog.

Installer vous-même votre blog

Ce n’est pas si compliqué que cela et au moins, vous êtes totalement maître chez vous. Une fois installé, votre blog vous appartient. Cliquez ici pour savoir comment le faire en moins de 5 minutes.

Déléguer cette tâche à un prestataire

Si la technique vous fait faire des cauchemars, vous pouvez confier l’installation de votre blog à un prestataire. Vous en trouverez un en demandant dans votre entourage si votre petit neveu ou votre petite fille ingénieur ne voudrait pas le faire pour vous. Vous pouvez aussi recruter un freelance en ligne sur des sites comme Codeur.

Créer une newsletter

Une fois votre blog installé, vous allez créer une newsletter pour informer vos visiteurs des nouveaux articles qui seront publiés. L’avantage pour vous : pas besoin d’envoyer un email à tous vos contacts, un par un : le logiciel se charge de le faire pour vous.

Il existe plusieurs logiciels d’envoi d’emails automatisés, dont les prix varient entre la gratuité et quelques dizaines d’euros par mois (MailChimpAweberActiveCampaign…). Cela peut paraître inutile, mais au contraire, c’est essentiel. Grâce à votre newsletter, vous allez pouvoir recontacter les visiteurs de votre blog pour leur proposer une offre spéciale : une nuit offerte pour une semaine réservée, un tarif pour les 10 premières réservations, une promotion spéciale pour Noël, etc.

Publier du contenu de utile à vos vacanciers

Maintenant que vous avez un blog et une newsletter pour contacter vos voyageurs potentiels, vous allez publier régulièrement des articles susceptibles de les intéresser.

Vous manquez d’inspiration ? Pensez à toutes ces informations que vos touristes vous demandent au téléphone, par messagerie ou en direct lorsqu’ils sont chez vous :

  • Quelle est la station service la plus proche pour faire de l’essence et comment s’y rendre ?
  • Que faire quand il pleut dans la région ?
  • Où trouver une bonne boulangerie dans la ville…

Vos voyageurs sont une source d’idée d’articles quasiment intarissable. Sachez les écouter !

Pour que vos articles soient bien référencés sur les moteurs de recherche et en particulier Google, il vaut mieux publier un article à un rythme régulier (une fois par semaine par exemple). Visez certains mots-clés comme « location + votre région ou votre ville » ou « gîte + votre région ou votre ville », mais pas la peine d’en abuser non plus. Rappelez-vous que vous écrivez avant tout pour des humains ! 😉

En terme d’organisation, vous pouvez vous fixer d’écrire le dimanche, quand vous êtes plus au calme, ou bien un petit peu chaque jour. L’important ce n’est pas la longueur de l’article (un minimum de 300 mots est malgré tout nécessaire pour que l’article soit pris en compte par Google), mais que vous teniez dans la durée.

3. Diffusez votre marque sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn…) sont d’excellents moyens de communication à moindre frais. Ils vous permettent de diffuser votre marque à des milliers voire des dizaines de milliers de vacanciers potentiels. Rien que Facebook totalise 2 milliards d’utilisateurs sur la planète !

Votre objectif n’est peut-être pas de passer vos journées sur les réseaux… et ce n’est pas le propos de cet article. Il est en revanche tout à fait possible, en y passant moins de 5 minutes par jour, d’’obtenir de nouveaux clients grâce à la puissance des médias sociaux.

Créer sa page Facebook

Il est vivement conseillé pour un gîte, une chambre d’hôtes, un appartement en location courte durée d’avoir sa propre page Facebook. Vous allez publier régulièrement des photos ou des informations qui peuvent intéresser vos visiteurs.

Attention : l’idée n’est pas de poster uniquement des contenus promotionnels, mais de tisser une relation avec vos abonnés. C’est en construisant votre autorité que vous deviendrez un acteur incontournable du tourisme de votre région sur la toile.

Créer son compte Instagram

L’application de partage de photos a le vent en poupe et a même tendance à dépasser les autres réseaux sociaux comme Twitter.

Il n’est pas nécessaire de multiplier les réseaux sociaux. Choisissez celui qui vous convient le mieux. Vous pouvez planifier vos posts en utilisant un outil comme Hootsuite ou Buffer. Le but est de diriger les visiteurs potentiels vers votre offre et votre système de paiement (souvenez-vous du début de cet article).

Note: Vous voulez gagner des clients grâce aux réseaux sociaux ? Je vous aide à mettre en place votre plan d’action ! Demandez un entretien gratuit.

Et maintenant ?

En prenant en main votre communication, vous allez sensiblement augmenter votre visibilité en ligne. L’écrasante majorité des vacanciers recherchent leur hébergement sur Internet.

En vous interposant au moment où ils ont le plus besoin de réponses à leurs questions, vous donnerez à votre offre une chance unique de taper dans l’œil de vos locataires. Si elle correspond à leurs attentes, ils passeront à l’étape d’après, qui est la réservation effective.

Grâce à un processus de réservation simple et un système de réservation efficace, vous mettez toutes les chances de votre côté pour augmenter vos recettes.


A propos de l’auteur:

Yann Bricombert est propriétaire d’appartements loués en locations saisonnières et courte durée en Normandie. Il partage ses conseils et astuces marketing sur le blog ProprietaireLibre.fr et sur les réseaux sociaux Facebook et YouTube.

Quelle est ton opinion sur cet article?

Comment avoir plus de réservations en moins de 30 minutes par jour
3.7 (73.33%) 6 votes
1 Comment
  1. Patrice durant Reply

    De nombreuses informations pertinentes !
    Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PRÊT À RECEVOIR PLUS DE RÉSERVATIONS DIRECTES ?

Aucuns frais de mise en service, aucunes données bancaires requises, aucune obligation. Essayez Lodgify gratuitement pendant 14 jours.